Les expressions suisses

E

n Suisse, on parle français, mais pas exactement de la même manière qu’en France. Avant de venir vivre à Paris, je savais que certaines expressions n’existaient pas ici mais j’ai appris à mes dépends qu’il y en avait bien plus que je ne l’imaginais ! C’est souvent lors d’une discussion spontanée où je dis des choses qui font pleinement sens pour moi que je réalise que mes interlocuteurs ne comprennent rien. En y ajoutant mon légendaire accent de paysanne que je n’ai jamais réussi à perdre, la communication se révèle parfois compliquée. D’ailleurs, après deux mots en général, on me demande si je suis belge. J’ai toujours eu un vrai accent bien prononcé (je viens d’un village de 800 habitants où on compte plus de vaches que d’humains, ça doit jouer un rôle). Les intonations et expressions diffèrent d’un canton à un autre et même en Suisse, les gens savent de quel canton je viens dès que je parle. Le jour où j’ai vraiment réalisé que c’était grave, c’est lorsque j’eus terminé un exposé entièrement en espagnol et que la première chose qu’on m’ait dite fut : tu viens du canton de Neuchâtel toi t’as vraiment l’accent ! Génial merci.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de faire profiter tout le monde des expressions suisses. J’ai converti plusieurs de mes collègues au travail en leur apprenant chaque jour un nouveau mot. Ils en utilisent certains aujourd’hui et ça me fait bien plaisir ! Tout d’abord, sachez qu’en Suisse, il y a 4 langues nationales : le français, l’allemand, l’italien et le romanche (un joyeux mélange des trois premières). Chaque canton (l’équivalent d’un département) a son propre accent et ses expressions. Je viens du canton de Neuchâtel, ce sont donc des expressions suisses et neuchâteloises que je vous fais découvrir.

1/ OU BIEN : je pense que c’est la plus connue. Nous l’utilisons comme un point d’interrogation audible pour demander un choix ou son contraire. Il est utilisé dans vraiment beaucoup, beaucoup de situations. Parfois je me surprends à le dire trois fois dans deux phrases à la suite.
Ça va ou bien ? = Ça va ou ça va pas ?
Tu as déjà mangé ou bien ? = Tu as mangé ou pas ?
Tu vas pas faire ça ou bien ? = Tu vas pas faire ça ou tu vas le faire ?

2/ CA JOUE : s’utilise pour demander quelque chose ou acquiescer. C’est l’équivalent de ça marche.
Tu viens manger ce soir, ça joue ?
Peux-tu faire cette tâche aujourd’hui ? Ça joue.
Ça joue si je passe te prendre à 19h ? = C’est bon pour toi si je passe te prendre à 19h ?

3/ ADIEU : s’emploie pour dire bonjour mais aussi pour dire au revoir, sans la dimension tragique adieu on ne va plus jamais se revoir. Il peut se combiner avec ça joue. La fin du mot est à prononcer lentement et dans la longueur : adieuuuuu (prolonger le son eu).
Adieu ça joue ? = Salut, ça va ?
Adieu à demain ! = Au revoir à demain !

4/ ALU (ou aluuu) : synonyme de salut. On enlève le S, je ne sais pas pourquoi. Celui-ci est bien originaire de ma vallée et il se dit avec l’accent (que je ne peux pas vous retranscrire à l’écrit malheureusement – ou heureusement peut-être).

5/ PIS TOI : signifie et toi.
Adieu ça joue ? Ouais pis toi ? = Salut, tu vas bien ? Oui, et toi ?

6/ LE DÉJEUNER, LE DINER, LE SOUPER : alors là, tout est à l’envers comparé à la France.
Petit-déjeuner français = déjeuner suisse.
Déjeuner français = dîner suisse.
Dîner français = souper suisse.

Si je vous invite à dîner chez moi, il faudra venir à midi et non pas à 19h..

7/ SEPTANTE, HUITANTE, NONANTE : ce sont des chiffres.
Septante = soixante-dix.
Huitante = quatre-vingt. Huitante s’utilise dans les cantons de Vaud et Valais. Dans le canton de Neuchâtel on dit quatre-vingt.
Nonante = quatre-vingt-dix.

8/ LE NATEL : c’est le téléphone portable.
N’oublie pas ton natel, j’ai besoin de pouvoir t’appeler à 19h.

9/ LE FOEHN (verbe : foehner) : un sèche-cheveux. Foehner : se sécher les cheveux.
Où as-tu mis le foehn ? J’ai les cheveux mouillés j’aimerais me les sécher.
Va te foehner les cheveux avant de sortir sinon tu vas tomber malade.

10/ LE LINGE : l’équivalent de la serviette. On utilise un linge pour se sécher après la douche, pour aller à la plage, essuyer la vaisselle.
J’ai les mains mouillées peux-tu me passer le linge pour les mains stp ?
On va à la piscine cet après-midi, n’oublie pas ton linge.

11/ LE CHENI (se prononce le chni) : représente le désordre, le bazar, ce qui est mal rangé mais aussi sur une table lorsqu’il y a des miettes.
Regarde tout ce cheni qu’il y a dans cette chambre = Regarde tout ce désordre.
Lave la table il y a plein de cheni dessus = Lave la table il y a plein de détritus dessus.

12/ PATTE A RELAVER (se prononce patte à r’laver) : c’est le torchon pour nettoyer la table et la cuisine. A la fin du repas, lorsqu’on lave la table, on utilise la patte à relaver pour ôter les miettes et détritus.
Donne-moi la patte à relaver stp il faut que je nettoie tout ce cheni !

13/ LA PANOSSE (verbe : panosser) : synonyme de serpillère. Panosser : passer la serpillère.
J’ai panossé tous les sols cet après-midi = J’ai passé la serpillère sur tous les sols cet après-midi.
Où as-tu rangé la panosse ? = Où as-tu rangé la serpillère ?

14/ LA NOCE : s’utilise pour dire qu’on va faire la fête.
Ce soir, on fait la noce = Ce soir, on fait la fête (on voit des amis, on boit de l’alcool, on va danser).
J’ai trop fait la noce ce week-end, je suis fatiguée aujourd’hui = J’ai trop fait la fête ce week-end.

15/ UN CORNET : c’est un sac en plastique ou en papier.
A la caisse d’un supermarché : Je n’ai pas besoin de cornet merci.
Avez-vous un cornet svp ? = Avez-vous un sac pour mes courses svp ?

16/ UNE JAQUETTE : un gilet.
Il fait froid, mets une jaquette par-dessus ton t-shirt.

17/ GALETAS (se prononce gal’ta) : représente le grenier, les combles dans une maison où on entrepose des affaires (en général dans des cartons).
Je ne retrouve plus mes albums photos, je vais aller voir au galetas s’ils y sont.

18/ CORRIDOR : le couloir. S’utilise aussi en France mais moins fréquemment. En Suisse, on utilise davantage le mot corridor.

19/ ROILLER (se prononce roye) : pleuvoir très fort, à verse.
Prends ton parapluie, t’as vu comme il roille !

20/ BONNE RENTRÉE : s’utilise lorsqu’on quitte quelqu’un et qu’il rentre chez lui.
A demain, bonne rentrée ! = A demain, rentre bien.

21/ YA PAS LE FEU AU LAC : on est pas pressé.
Pourquoi tu es si pressé ya pas le feu au lac ! = Pourquoi tu es si pressé, on a le temps !

22/ C’EST QUELLE HEURE ? QUELLE HEURE ON VIT ? : Deux manières différentes de demander l’heure qu’il est.

23/ MEILLEUR TEMPS : s’utilise lorsqu’on donne un conseil.
Tu as meilleur temps de prendre tes vacances en septembre, il y a moins de monde sur les plages = Il est préférable pour toi.
J’ai meilleur temps de ne pas manger un cookie à 18h, je n’aurai plus faim pour le souper.

24/ EN ACTION : lorsqu’un produit est soldé, on dit qu’il est en action.
J’ai acheté cette jaquette en action, j’ai fait une bonne affaire = J’ai acheté cette jaquette en solde.

25/ TABLARD : deux sens pour ce mot, soit il veut dire étagère, soit il veut dire fou.
Le livre est posé sur le tablard = Le livre est posé sur l’étagère.
Il est à moitié tablard celui-là = Il est à moitié fou.

26/ CRETIN DES ALPES : un idiot.
Quel crétin des Alpes celui-là ! = Quel idiot !

En connaissez-vous d’autres que nous pourrions ajouter ici ? N’hésitez pas à les écrire en commentaires qu’on puisse rigoler tous ensemble !

12 commentaires
  • Svet
    mars 2, 2016

    ahahah excellent et très bien écrit.
    ça me rappelle lorsque nous sommes allées ensemble acheter le cadeau de ma soeur à Paris:
    – Bonjour, j’aimerais acheter une bourse, celle à nonante-cinq euros svp, merci j’ai pas besoin de cornet…
    Tu t’es bien foutu de ma gueule.. et la vendeuse m’a regardé pour tout de bon (= elle a rien compris). Tu as donc remis l’église au milieu du village (tu lui rétablis les choses comme il faut) en lui disant que je voulais le porte-monnaie à quatre-vingt-quinze euros et sans sachet.

    • Ally Bing
      mars 2, 2016

      Hahaha c’est juuste j’avais oublié ce petit épisode 😀
      A Lyon aussi quand tu téléphonais pour réserver le resto : on aimerait réserver pour souper c’est possible ou bien ?

  • Catarina
    mars 3, 2016

    Ahah tu m’as bien fait rire ! C’est vrai qu’on se rend pas compte nous les suisses. Je savais pas que tu venais du canton de Neuchâtel ! Moi je viens d’Yverdon-les-bains héhé

    bisouuu

    • Ally Bing
      mars 6, 2016

      Coucou Catarina, merci pour ton petit mot qui m’a fait plaisir 🙂
      Ahh tu viens d’Yverdon, eh bien nous ne venons pas de très loin alors 🙂
      A bientôt et bisous !

  • Amy | Foodetcaetera
    mars 3, 2016

    Ton post m’a fait HURLER DE RIRE dans le métro New Yorkais, je l’ai relu deux fois!!! En plus, j’ai carrément appris des trucs (la patte à relaver… jamais entendu ! ça doit être le décalage Valais – Neuch!). J’aurais ajouté « le papier ménage » (= essuie tout) ou encore « torailler » (=fumer, mais c’est peut être que du valaisan?) ou même « aller en ça » (probablement du valaisan, qui signifie « aller quelque part » > « J’ai été en ça à la Coopé (!) pour acheter une panosse, mais ils avaient plus de cornets! Crétins des alpes »)

    Merci pour cet article en tout cas, J’ADORE!!!! Bises,
    Amy

    • Ally Bing
      mars 6, 2016

      Hahaha Amy, je suis contente que l’article t’ait plu !! 😀
      Ahh c’est vrai tu connaissais pas patte à relaver 😀 C’est juste pour le papier ménage et torailler, je savais même pas que c’était suisse 🙂
      Par contre je connaissais pas aller en ça !
      Merci pour ton mot qui m’a fait très plaisir.
      A tout bientôt & bisous !

  • PY
    mars 24, 2016

    Excellent !! Un petit souffle de nostalgie sur cette période où ces expressions et cet accent egayaient mon quotidien parisien. Très pro, comme toujours !! 😉

    • Ally Bing
      mars 25, 2016

      Oh merci mon PYPY t’es trop chou 🙂

  • Justine G.
    mai 3, 2016

    Ohhhh j’ai adoré ton article !! Je ne suis pas Suisse malheureusement, mais y a des expressions que je ne connaissais pas du tout ! Je suis de région Poitou-Charentes et par chez moi pour appelé une serpillière on dit la since. Puis il ne faut pas dire pain au chocolat aussi chez nous on tient beaucoup à notre fameuse chocolatine ! 😀 le grand débat de toute la france je crois ! Nous en avons bien d’autres et j’en apprends toujours de nouvelles avec ma grand-mère. En tout cas, j’aimerais beaucoup venir visiter ton petit chez toi et voir comment ça fait de parler suisse mdr. Merci à toi pour ce partage !

    PS : si je me souviens bien les Belges comptent comme vous les Suisse nan ? où c’est juste moi qui a rêvé ?

    Bisous et à tout bientôt !
    Justine.

    • Ally Bing
      mai 4, 2016

      Coucou Justine,
      Merci pour ce joli commentaire ça me fait super plaisir de lire tout ça :))
      Je suis contente d’apprendre les expressions de chez toi, ça change vraiment d’une région à l’autre 🙂
      Si un jour tu es de passage en Suisse, fais-moi signe 🙂
      Oui je crois que les Belges comptent comme nous, si je ne me trompe pas.
      A très vite ma belle xx

  • mathmath
    mai 19, 2016

    Merci pour ce vocabulaire que j’adopte doucement depuis que je suis arrivée dans ma petite bulle 🙂

    • Ally Bing
      juin 7, 2016

      Coucou Mathmath, merci pour ton commentaire 🙂 J’espère que tu t’adaptes bien à la Suisse alors 🙂
      A bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *