Mes lectures de l’été

J

‘ai toujours adoré lire. Quand j’étais petite, il y avait un bus transformé en bibliothèque qui venait tous les derniers jeudis du mois sur la place du village. Le Bibliobus. Chaque fois, je restais plus d’une heure dans ce bus pour choisir mes livres. J’en prenais entre dix et vingt (on pouvait en prendre autant qu’on voulait) en mélangeant les romans, livres, bandes dessinées. Je passais beaucoup de mon temps libre à lire et chaque soir, j’allais au lit à 20h et je lisais jusqu’à 21h. C’est une habitude qu’avait instaurée ma maman et je trouve que c’est une jolie activité pour terminer la journée.

Je ne sais plus quels ont été mes premiers romans, mais je me souviens avoir lu la collection Chair de Poule presque en entier. J’adorais les histoires qui faisaient peur. Les premiers écrivains pour adulte que j’ai lus sont Stephen King et Mary Higgins Clark. Avant ça, j’ai aussi lu toute la collection du Club des baby-sitters. Je suis assez sélective et quand j’aime quelque chose, je lis tous les livres de la même collection ou du même auteur et je m’arrête parfois à ça. Par exemple, pour les BD, je n’ai lu que Les Schtroumpfs, Les Femmes en Blanc, Garfield et Boule et Bill. Je ne crois pas avoir lu une seule autre BD de ma vie.

Les vacances d’été sont le moment de l’année que je préfère pour lire. Je reste toute la journée sur ma serviette (je vais me baigner aussi quand j’ai trop chaud – et je bois pour ne pas mourir déshydratée) et je lis. Quand j’étais petite, ma maman me faisait une réserve de livres et de magazines quelques mois avant l’été, les gardait dans son bureau et mes les donnait quand nous arrivions sur notre lieu de vacances. Je retrouvais mes Picsou, Mickey, TomTom et Nana.

J’ai donc gardé cette habitude et chaque été, je me constitue un petit stock de livres pour mes vacances. Cette année, j’avais prévu : Les Jolies Choses de Virginie Despentes, Sur ma peau de Gillian Flynn (j’ai lu Les Apparences l’été dernier), La fille du train de Paula Hawkins, Les Mères de Samantha Hayes et La sorcière de Portobello de Paulo Coelho (ainsi que Adultère qui s’est greffé à la liste par la suite).

Lecture-une

J’adore les thrillers, avec des meurtres, du suspense et un dénouement auquel on ne s’attend pas. La fille du train, Sur ma peau et Les Mères sont géniaux. C’est le genre de livres qui sont tellement bien que tu ne peux plus t’arrêter et tu es triste quand tu les as fini. Je vous les conseille vraiment. J’ai tout autant aimé ceux de Paulo Coelho et de Virginie Despentes qui sont d’un registre littéraire différent. Paulo Coelho est, avec Beigbeder (rien à voir en effet), mon auteur préféré. J’ai quasiment tous ses livres. Sa philosophie de vie qu’il distille dans chacun de ses romans aide à trouver des réponses lorsqu’on se questionne sur son avenir, ses choix, ce que l’on veut donner comme direction à sa vie.

Et vous, qu’avez-vous lu cet été ?

Bibliotheque

Bibliotheque

Paris : IIIe arrondissement

W

eek-end du 29/30 août, petite visite du 3ème arrondissement de Paris. Alors qu’il avait plu toute la semaine et qu’on se serait cru en plein mois de novembre, le week-end a été superbe avec 30° les deux jours.

Ne me doutant pas une seconde de ce temps magnifique, j’avais sorti les manches longues, pour parer à un éventuel froid de canard. Résultat j’ai cru que je débutais ma ménopause avec mon pull blanc et mes baskets qui m’ont causé de grands coups de chaleur. Deux jours plus tard, le lundi, je sortais joyeusement avec une robe et des tongs et il pleuvait. Les petits bonheurs de la vie.

Comme j’étais dans le quartier, j’en ai profité pour visiter les deux expos consacrées aux Kennedy à la Galerie Joseph L’Amérique des Kennedy et Elle s’appelait Jackie. Les photos étaient magnifiques. J’étais déjà allée deux fois voir un musée qui leur est consacré à Berlin. Je trouve ce couple et leur histoire vraiment fascinants. Ils dégagent quelque chose d’incroyable, autant sur les photos que sur les vidéos. Je me suis demandée si ce n’était pas le charme du noir et blanc qui participe à cette aura autour d’eux. Cela doit fortement y contribuer mais il y a également quelque chose de spécifique qui leur confère ce charme. Ils ont l’air profondément heureux avec leurs sourires rayonnants. Jackie et John ont ce sourire sincère, qui vient du cœur, qui donne le sentiment qu’ils ont une belle âme, et ceci presque sur chaque photo. Leurs sourires sont restés plusieurs jours dans ma tête après avoir visité l’expo.

Kennedy

Avec des sourires plein la tête, j’ai continué ma visite du 3ème.

Archives Nationales

Le bâtiment des Archives Nationales

PlaceVosges

Place des Vosges

Weekend

Pull Blanc Short Bleu

Une petite ruelle perpendiculaire à la rue Saint-Paul. Et pour finir, un petit Coca pour ne pas mourir déshydratée.

Coca Cola