Un week-end en Suisse

C

e week-end, j’ai fait un petit aller-retour en Suisse. Quand je rentre, je vais toujours dormir dans la maison de mon papa, dans le village où je suis née. C’est un petit village de 800 habitants, au milieu d’une vallée, avec la forêt des deux côtés. C’est très joli et en hiver, c’est tout blanc partout. Je me réjouis des vacances de Noël pour y retourner. J’espère qu’il aura neigé !

Je suis retournée en Suisse ce week-end car samedi, il y avait l’anniversaire de ma filleule qui a eu 16 ans. Ce que ça grandit vite ces petites choses n’est-ce pas. Hier c’était encore un bébé et maintenant la voilà qui boit des mojitos avec nous. Ma filleule est la petite sœur de ma meilleure amie. Nous passons donc régulièrement des moments ensemble, comme cet été en Espagne où nous sommes partis une semaine en vacances dans leur maison vers Barcelone, ma meilleure amie, sa sœur, sa meilleure amie à elle, leur frère et leurs parents. On passe toujours de super moments et c’est vraiment chouette de les voir grandir et devenir de plus en plus des adultes. A cet âge, elles sont encore des petites filles mais des grandes en même temps. Elles boivent des mojitos et s’offrent en cadeau une tête de licorne au bout d’un bâton pour jouer avec. Elles finissent un jeu d’alcool puis vont jouer à cache-cache dehors. Elles sont encore si innocentes mais ont pourtant déjà beaucoup de soucis. Je trouve que c’est un âge difficile et pourtant si sympa. C’est enfin bientôt la liberté, de faire ce qu’on veut, d’aimer qui on veut, de sortir quand on veut, de décider ce qu’on va faire quand on sera grand.

Ma meilleure amie et moi avons joyeusement joué au jeu de boisson, passé notre tour pour la partie de cache-cache. Il faisait froid et on était bien plus tranquille à terminer nos mojitos sur le canap. Comme les filles ne voulaient pas sortir (elles sont si sages.. pour l’instant haha), mon vieil organisme s’est ainsi mis en énergie déclinante et vers 2h30, je suis rentrée à pied chez mon père pour dormir.

Dimanche, nous avions organisé une baby shower pour une de nos meilleures amies qui s’avère aujourd’hui être la femme de mon petit frère. C’est grâce à moi qu’ils se sont rencontrés, et oui, je suis un cupidon ! Nous avons ainsi passé l’aprem à faire de la peinture sur des bodys de bébé, manger des gâteaux en forme de cœur, offrir des cadeaux et toucher le ventre de la future maman (oh c’est son petit dos / oh il bouge / oh ton ventre est dur / encore un oh oh et c’était le Père Noël qui débarquait). Elle va accoucher d’ici une à deux semaines ! Je vais être tante et marraine une deuxième fois ♥ Qu’est-ce que je me réjouis ! J’ai fait des jolies photos de cette petite fête, j’en ferai un article cette semaine.

Entre ces deux évènements, nous avons eu le temps avec ma meilleure amie de faire quelques photos dans mon village. Nous sommes allées devant notre école primaire qui a des jolis murs et avons fait cette série de photos. Il faisait tellement beau. Je vais bientôt l’engager comme photographe professionnel, elle aime bien photographier narcisse et va peut-être même prendre des cours de photos. J’espère ainsi avoir la chance de profiter de ses bons services et de son talent qui va grandir de plus en plus.. 🙂

J’ai passé un superbe week-end avec tous les gens que j’aime et ça fait vraiment du bien.

Pantalonpince7

Pantalonpince1

Pantalonpince3

Pantalonpince4

Pantalonpince5

Pantalonpince2

Pantalonpince6

Enregistrer

Un peu plus sur moi

V

oici maintenant deux mois que j’ai commencé mon blog. Je suis super contente et en même temps assez interrogative. Je me pose plein de questions auxquelles je n’ai pas la réponse. Par exemple : est-ce que des gens sont intéressés par ce que je publie ? Est-ce que mes articles sont intéressants ? Est-ce que les gens qui viennent une fois ont-ils envie de revenir ? J’ai lu cet après-midi un très bon article sur le blog d’Odile Sacoche que je vous invite à lire par ici. Elle y explique avoir trouvé l’algorithme de la réussite.. Cela m’a fait réfléchir et j’ai remarqué que depuis deux mois, je n’ai pas vraiment parlé de moi (mis à part mettre des photos de ma tronche sur chaque article), je ne me suis pas présentée. Encore une fois, je ne sais pas si cela intéresse les gens. Mais plutôt que de cogiter durant trois heures (allez écris-le, non c’est con, oui allez écris-le, non en fait non), je me suis dit qu’il fallait que je fasse un billet de présentation. Il sera lu ou il ne sera pas lu, au moins je l’aurai fait.

J’ai commencé à surfer sur les Internets en 1997 (environ). Toi, jeune public, tu n’as pas connu les tiiiit, tuuuut, didadiiiii tsshhhhhhh nécessaires pour se connecter au monde. Maintenant, c’est Internet everywhere 24h sur 24. De mon temps, dans les temps anciens, on devait payer 2 euros par heure connectée et cela bloquait la ligne fixe du téléphone (plus personne ne pouvait appeler chez toi, ça sonnait occupé. Et les téléphones portables n’existaient pas). C’est dingue non ? J’ai commencé par faire des cours en ligne avec le programme pour les enfants Adi. Puis j’ai connu le site Kazibao qui était un endroit réservé aux jeunes. On pouvait chatter, participer à des forums, faire des concours. C’était une très grande communauté avec mille possibilités. J’étais devenue animactrice (oui ça s’appelait comme ça) et je pouvais ainsi organiser des jeux et faire un peu régner l’ordre sur le Baobab, le nom du chat principal du site. C’était génial. Mais je n’avais droit qu’à une, voire deux heures d’internet par jour. Je me souviens d’une discussion avec mes parents dans la cuisine après le souper, je devais avoir onze ans. Ils m’ont dit « un jour on aura internet en illimité connecté toute la journée ». J’étais tellement contente que j’ai vidé le lave-vaisselle ! Mes cyber-amis en France avaient déjà l’ADSL depuis longtemps et pour moi qui étais en Suisse avec une connexion 56k, ils étaient dans le futur.

Un beau jour, Kazibao a fermé et j’ai découvert que je pouvais faire plein d’autres trucs sur Internet. J’avais commencé par tenir un magazine beauté et news de stars que j’envoyais à mes abonnés. Je le faisais dans un fichier Word avec des couleurs partout et des beaux Word Arts. Puis en 2000, j’ai créé mon premier site sur la série Friends. Je l’ai tenu durant 3 ans et demi environ. Je l’avais fait sur Frontpage au début puis mes parents m’ont payé un cours sur Dreamweaver et je l’ai entièrement refait avec ce programme. J’adorais ça, j’y consacrais tout mon temps libre. Chaque jour, je cherchais des news sur les sites anglais que je traduisais en français. J’avais beaucoup de visites car nous n’étions que quatre ou cinq sites consacrés à la série. Le magazine Star Club m’avait même consacré un encart dans sa rubrique web. J’ai ensuite fait un apprentissage basé sur la création de site internet durant trois ans. Puis j’ai eu d’autres envies et j’ai continué mes études à l’Université en Sciences sociales et Psychologie. J’ai eu mon Bachelor et j’ai commencé à travailler comme assistante sociale. J’avais 22 ans, c’était difficile. Puis je suis partie à Paris. J’ai fait du théâtre et deux courts-métrages.

Depuis 2009, j’ai ouvert trois ou quatre blogs que j’ai supprimé après cinq articles. Je n’y consacrais pas assez de temps, je ne savais pas exactement ce que je voulais faire. Je ne savais pas comment m’y prendre. Cet été, après une discussion avec ma meilleure amie sur le canapé de notre appartement à Istanbul, j’ai décidé de m’y mettre sérieusement. J’ai choisi un thème sur WordPress, j’ai commencé le design, j’ai acheté un nom de domaine et un hébergement et j’ai commencé à m’informer. J’ai lu des dizaines de sites qui expliquent comment lancer un blog, comment ne pas bloguer seule en plein désert durant dix ans. Cela m’a beaucoup aidé car je n’avais aucune idée de comment faire aujourd’hui. Je savais m’y prendre durant la préhistoire il y a quinze ans. Tout a changé, il y a tellement plus de sites, de gens connectés, de concurrence. Il y a quinze ans, il fallait connaître les programmes pour faire un site. Je trouve que c’est beaucoup plus simple aujourd’hui avec tous les outils en ligne. La grande partie du travail est prêt, il n’y a plus qu’à remplir avec son texte et ses images. Avec mes « il y a quinze ans, dans le temps », j’ai l’impression d’avoir au moins 150 ans. Mais c’est vrai que les choses ont évolué rapidement.

Me revoici donc sur les Internets. J’ai ouvert le blog avec grande joie le 23 septembre 2015. Pour l’instant, je cherche encore ce que j’ose écrire, quels sujets me plaisent vraiment. J’ai surtout posté des photos de mode mais je ne pense pas publier que ça. Je souhaite y parler de tout et de rien, de mode mais aussi des choses qui me font rire, qui m’énervent, des jolies photos. Je ne sais pas encore exactement mais je me réjouis déjà.