Les dix étapes de la rédaction d’un article de blog

L

orsque je me baladais sur les blogs avant d’en avoir un, je n’avais jamais imaginé le travail qu’il y avait derrière un article. Je croyais qu’il suffisait de prendre deux-trois photos, d’écrire un petit texte et hop c’était réglé. Je ne savais pas non plus toutes les compétences qu’il est nécessaire d’acquérir pour développer son blog et le faire vivre (maîtriser son appareil photo, un logiciel de retouche d’images, les réseaux sociaux, comment faire connaître son blog, etc). J’en ai beaucoup parlé dans mes articles au début et je pense avoir bien avancé sur tous ces points depuis.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de parler du temps que prend la rédaction d’un article, de la préparation de l’individu (moi en l’occurrence) à la publication sur le blog. J’ai essayé de décrire en détail les dix étapes que je suis toujours dans le même ordre. Peut-être cela pourra-t-il informer ceux qui n’en ont aucune idée mais aussi aider les personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure et qui ne savent pas trop comment s’y prendre.


1/ Face and Hair remastering – 30 minutes

Comme je ne me réveille pas le matin avec un teint de pêche et les cheveux de Beyoncé, je passe environ trente minutes dans la salle-de-bain pour la douche, le maquillage et le coiffage de la bête. Je me maquille toujours de la même manière depuis très longtemps, à savoir anti-cernes, fond de teint, blush et mascara. Au niveau des cheveux, selon mes humeurs, je les lisse, les boucle ou les laisse vivre leur vie comme bon leur semble.


2/ Choix de ma tenue du jour – env. 10 minutes

Comme la plupart des filles je pense, le choix de mes fringues peut aller de deux à vingt minutes, selon mon état psychique. Il y a des jours où je sors toute mon armoire sur mon lit et où j’essaie 80 combinaisons différentes avant de trouver celle qui me plaît et d’autres où je sais déjà ce que je vais mettre, j’enfile ce que j’ai prévu et ça me plaît. Je ne sais pas pourquoi mais souvent, je visualise des trucs qui ont l’air parfait dans ma tête et une fois sur moi, comment dire, je ressemble à un sac.


3/ Trouver le lieu du shooting – 10 minutes

Depuis que je suis revenue en Suisse, j’ai un peu de mal à trouver des coins sympas autour de chez moi. A Paris, je pouvais aller au bord de la Seine et dans les rues près de mon appart, je ne marchais pas plus de cinq minutes pour trouver un joli endroit où il n’y avait pas trop de passage. Ici, l’immeuble dans lequel j’habite n’est pas terminé et de ce fait il y a des dizaines d’ouvriers de tous les côtés de la maison à toute heure de la journée. Je n’ai pas encore trouvé de rue sans trop de passage et pas trop loin de chez moi. Du coup, en ce moment, je prends mes photos sur une grande place juste à côté où on voit des anciens rails de chemin de fer et des fils électriques, c’est pas terrible mais j’ai pas mieux pour l’instant.


4/ Faire les photos – env. 20 minutes

J’installe le trépied, je règle l’appareil photo, je cadre, je fais des essais pour voir si je suis bien dans le champ, je vérifie la luminosité et la qualité. Lorsque c’est bon, je commence à prendre les photos. J’ai un déclencheur dans la main sur lequel je presse pour prendre chaque photo. Je positionne l’écran amovible de l’appareil face à moi, ainsi, je peux vérifier directement si je n’ai pas trop avancé, reculé, si ma tête n’est pas coupée au milieu, etc. Je prends des photos avec l’appareil à la verticale puis à l’horizontale pour en avoir plusieurs sortes différentes pour l’article.

Cette étape dure quinze à vingt minutes et je prends entre 100 et 300 photos.


5/ Tri des images – 1h (selon la quantité)

Je transfère ensuite mes photos sur l’ordinateur et je commence le tri. J’utilise LightRoom qui est un logiciel assez pratique pour la retouche d’images. Je procède ainsi : j’ouvre mes photos en grand depuis le dossier où elles sont stockées, j’ouvre LightRoom en même temps et je sélectionne chaque photo qui me plaît dans l’importateur de LightRoom. Je fais le tour des photos deux ou trois fois pour affiner ma sélection et lorsque c’est terminé, je lance l’importation dans LightRoom.

article-blog1


6/ Retouche des images, vérification et définition de l’ordre d’apparition – 1h (selon la quantité)

Je retouche toutes les images les unes après les autres. Le logiciel est assez intuitif et une fois qu’on a compris comment ça fonctionne, c’est assez simple. J’enregistre toutes les images en les numérotant chronologiquement. Je fais cela car je ne sais pas encore dans quel ordre je vais les mettre sur le blog. Une fois qu’elles sont toutes prêtes, je les envoie sur mon blog et je regarde l’effet qu’elles ont dans l’article. Parfois, la qualité n’est pas identique à celle que j’avais dans LightRoom et du coup, je dois en retoucher certaines à nouveau. Je détermine l’ordre dans lequel je veux qu’elles apparaissent et je les renomme une par une sur mon ordinateur avec un numéro à la fin pour qu’elles s’affichent dans l’ordre choisi. Cette fois, je leur donne un nom en fonction de ce que je porte. Exemple :

tshirt-blanc-jeans-troue2

Celle-ci se nomme : tshirt-blanc-jeans-troue2.jpg

C’est important de les nommer de cette manière ainsi Google saura retrouver l’image si quelqu’un fait une recherche avec ces termes.


7/ Écriture de l’article – 1h30

Une fois toutes les photos ré-envoyées sur mon blog dans le bon ordre (j’efface le premier envoi où elles s’appellent simplement par 1, 2, 3.jpg), je commence à écrire l’article. Selon l’inspiration et mon état mental, ça peut aller de 45 minutes à 3 heures. C’est trèès long. Je change parfois des dizaines de fois la tournure des phrases, j’écris et j’efface des paragraphes entiers. Lorsque je pense avoir fini, je relis environ cinq fois tout l’article pour vérifier qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographes et que tout se lit facilement.


8/ Recherche des liens des habits – 15 minutes

Comme vous avez pu le voir, vous pouvez retrouver le lien pour chaque vêtement en bas de chaque article. Je recherche donc les différentes pièces que je porte sur les sites des marques comme Mango, Stradivarius, Zalando, etc. Cela me prend plus ou moins de temps selon la rapidité avec laquelle je trouve la pièce en question. Parfois, la référence sur l’étiquette est exacte et je tombe direct dessus et parfois je dois chercher sur tout le site.


9/ Dernière relecture, vérification des liens et publication – 5 minutes

Je relis une dernière fois, je regarde si l’ordre des photos me convient bien, je teste les liens des habits. Si tout fonctionne, je publie l’article.


10/ Partager l’article sur les réseaux sociaux – 10 minutes

Maintenant que l’article est publié, il faut informer la planète « KIKOO j’ai écrit un truc venez voir !! » Je poste donc sur la page Facebook du blog un truc du genre « Nouvel article sur le blog » avec une photo et le lien et je fais pareil sur Twitter. C’est sur Instagram que ça marche le mieux, je poste une photo du look en disant de venir voir sur le blog, je mets plein de #hashtags et j’attends patiemment. L’article se met aussi automatiquement sur ma page Hellocoton ce qui est bien pratique. Parfois, je fais également un petit snap (-> allybing) pour informer les filles qui me suivent sur ce réseau que l’article est en ligne.

TOTAL : 5h10

Cette durée est une moyenne pour les articles de la catégorie Mode. Parfois, j’arrive à faire le tout en 4h et parfois cela dure plus de 6h. Les posts sur la décoration ou les recettes de cuisine me prennent un peu moins de temps étant donné que je peux faire les photos dans mon appartement.

Voilà comment j’écris les articles pour mon blog ! J’espère que cette description en dix étapes vous a été utile et que vous avez appris quelques trucs. N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires si vous en avez !

Si vous aussi vous avez un blog, ça m’intéresserait de savoir comment vous faites, combien de temps cela prend, quelles sont vos habitudes ? Et si vous n’avez pas de blog, vous doutiez-vous que cela prenait autant de temps ?

Sous la pluie

J

‘ai très peu de clichés pour cette tenue étant donné qu’il a commencé à pleuvoir environ trois minutes après que je sois arrivée dehors. J’ai douze photos où on voit que je gueule en regardant le ciel et douze autres où le vent est si fort que j’ai tous les cheveux dans la tronche. Je ne sais pas pour vous mais je commence à en avoir un peu marre de ce temps. Quand je regarde la météo des prochains jours, il n’y a que de la pluie, des averses, des orages. A cette période de l’année, j’aimerais pouvoir mettre des robes, des jupes, des shorts, des tongs, des sandales, avoir les doigts de pieds colorés en rose fluo et des chapeaux en veux-tu en voilà. Mais bon, il n’y a rien d’autre à faire qu’à attendre n’est-ce pas ?

Le premier festival auquel je vais est dans deux semaines, j’espère vraiment que l’été sera arrivé d’ici là. J’ai déjà commencé à regarder pour acheter des bottes qui montent jusqu’aux genoux. On est donc en mai et je regarde pour acheter des Hunter (célèbre marque de bottes que je ne connaissais pas mais apparemment, Kate Moss met ça quand elle va à des festivals où il pleut). Je tiens tout de même à vous apprendre quelque chose : on pourrait croire qu’on crève de froid lorsqu’on a les pieds dans la boue mais il n’en est rien ! Figurez-vous qu’il y a deux ans, j’ai passé toute une soirée comme ça (avec des Converses entre la boue et mes pieds). Les premiers pas ne sont pas forcément agréables je vous le concède, spécialement lorsque la boue entre dans vos chaussettes et que ça commence à faire couic couic à chaque pas. Mais soyez patients car au bout d’un moment (et une ou deux vodkas), la terre sèche et ça forme une espèce de pâte compacte et isolée où plus rien n’entre ni ne sort. A cet instant, miracle, mais on n’a plus du tout froid aux pieds. Étonnant non ? Et petit bonus pour la fin de la soirée, on a les pieds palmés comme si on avait pris un bain de deux heures lorsqu’on enlève les chaussures. Ah ces petits plaisirs de la vie.

Bon, même si ça a l’air super marrant, j’aimerais quand même m’épargner ça cette année et passer mon premier festival les cheveux au vent et les doigts de pieds dans l’herbe.

Pull MANGO (similaire)Chemise SHEINPantalon MANGOChaussures ADIDAS

pull-noir-pantalon-gris1

pull-noir-pantalon-gris2

pull-noir-pantalon-gris3

Enregistrer