Veste blanche & sneakers

C

es photos illustrent à merveille la raison pour laquelle un de mes surnoms est : le chinois. Même si je suis bel et bien réveillée et que mes yeux sont (en tout cas pour moi) ouverts, on se demande si c’est vraiment le cas en regardant ces photos. Pour une cause inconnue, lorsque je souris et que par malchance je suis un peu fatiguée, mes yeux disparaissent. Pourtant, moi, je vois comme s’ils étaient grands ouverts. Encore un des mystères de la science à percer. Sur ces photos, je porte une de mes vestes préférées que j’ai depuis six ans. Je l’avais achetée à Londres en 2009 quand j’étais allée voir Britney en concert. (Et oui, à chaque post vous en apprenez plus sur moi et mes passions. La prochaine fois, promis, je vous expliquerai pourquoi je suis fan de Justin Bieber). Ce petit bijou vestimentaire est donc introuvable aujourd’hui à mon avis. Elle a des petits boutons noirs sur le devant et dans le dos, des lignes noires à la taille, aux avant-bras et sur le col. Elle est cintrée et termine en s’élargissant sur le bas. J’adore sa forme. Elle n’est pas très chaude mais c’est plus une veste qu’on porte parce qu’elle est jolie que parce qu’elle est chaude.

J’avais commencé à écrire cet article jeudi soir et je m’étais arrêtée là. Je voulais le terminer vendredi. Je le laisse ainsi, parce que raconter des conneries, c’est ce que je fais de mieux, même dans les moments comme ceux que l’on vit ces jours. Je ne vais donc rien écrire là-dessus. Mais tout au fond de mon cœur, je suis très triste, pour Paris et pour la terre.

Vesteblanchejeans10

Vesteblanchejeans3

Vesteblanchejeans5

Vesteblanchejeans6

Vesteblanchejeans8

Parisyeux

Fausse fourrure noire & bottines

C

a avait l’air sympa de faire des photos au milieu des arbres et des feuilles jaunes. Ça l’était moins avec mon appareil photo compact qui n’aime pas que le ciel soit bleu, que le modèle à photographier soit à l’ombre, qu’il y ait trop de couleurs différentes, etc etc etc. Mes talents de retoucheuse photo ont tout de même réussi à récupérer un peu les ombres et le ciel bleu devenu blanc. Mais bon, on ne peut pas faire des miracles. Je me réjouis beaucoup de m’acheter un reflex dont j’étudie les modèles actuellement. Si vous en avez à me conseiller d’ailleurs, vos avis sont les bienvenus !

Sur ces photos faites hier sous les arbres des Invalides, je porte une veste en fausse fourrure noire, une longue tunique rouge/bordeau, un legging noir et mes nouvelles bottines achetées la semaine dernière. C’est mon style de chaussures préféré (elles ressemblent aux Ugg en plus basses) avec les sneakers pour l’hiver. Ça fait classe et décontracté tout en étant bien chaud, exactement comme j’aime. On ne les voit pas très bien sur ces photos mais je les remettrai et les photographierai de plus près.

Cette veste noire, je l’ai cherchée longtemps. Depuis l’année dernière même. Je voulais soit une veste, soit un gilet, avec des poils ou des fils longs. Le bon vieux truc de poule parisienne vous voyez. L’habit qui te fait passer pour une tueuse de chats, de chiots ou de petits renardeaux (à choix ou les trois en même temps). Mais il n’en est rien, c’est de la fausse fourrure ! Mais oui, je suis végétarienne, ça serait légèrement contradictoire de ne pas manger d’animaux mais de porter la peau et les poils de petits bisons qu’on leur a arrachés alors qu’ils étaient encore vivants. Tout ça pour dire que la semaine dernière, alors que j’errais sans but, cette veste est apparue à mes yeux, sortie de nulle part, posée sur un cintre seule au milieu des autres habits chez Stradivarius et criant socorro (au secours en espagnol pour les non-bilingues). Je ne sais pas si j’ai halluciné ou si cela c’est réellement produit mais il y avait des petites étoiles qui scintillaient tout autour d’elle. J’ai pris ça pour un signe, je l’ai essayée et je l’ai achetée, car elle m’allait comme un gant, comme vous pouvez le constater par vous-même.

Pour terminer cette histoire passionnante sur une petite anecdote, j’étais en Suisse le week-end dernier pour le mariage de mon frère. Je me suis dit que j’allais en profiter pour faire une petite étude de marché concernant les vestes en fausse fourrure. J’ai donc porté l’objet en question au mariage même si je savais que ça allait passer moyen. Et j’avais raison. La seule personne qui a dit « oh j’adore ta veste !! » c’est ma belle-sœur. Et c’est pas parce qu’elle est ma belle-sœur mais parce que c’est la seule qui n’a pas des goûts de chiottes (et elle était une de mes meilleures amies avant d’être ma belle-sœur donc rien à voir avec un éventuel cirage de pompe). Conclusion de l’étude sociologique : les suisses ne sont pas encore prêts pour ma veste. Mais ça viendra. D’ici dix ans.

Fauxfurblack8

Fauxfurblack11

Fauxfurblack1

Fauxfurblack12

Fauxfurblack5

Fauxfurblack4

Fauxfurblack7