Mon moi idéal

C

e matin, j’étais en train de m’énerver contre moi-même pour je ne sais plus quelle raison en me disant ah si je pouvais être plutôt comme ça. C’est alors que m’est venue l’idée d’écrire cet article. Je pense qu’on a tous un moi idéal, une sorte de version améliorée de nous-même dans un coin de notre tête. Du coup, je me suis dit que ça pourrait être marrant de mettre par écrit toutes ces petites choses que j’aimerais savoir faire et qui feraient de moi un être parfait et merveilleux..

♦ Aller prendre le bus, le train ou tout autre moyen de transport en marchant

Durant mes six années d’étude, je crois que je ne suis jamais allée jusqu’à la gare ou la station de métro en marchant. Tous les matins, je partais en courant de chez moi pour réussir à attraper mon train ou mon métro. Parfois, des voisins avaient pitié et me demandaient s’ils pouvaient m’amener à la gare. Ça a commencé à être vachement moins marrant quand j’ai eu mes deux lapins que je transportais dans une cage à chat lorsque je rentrais en Suisse depuis Paris. Un jour, j’étais tellement en retard, j’allais louper le TGV, je ne trouvais pas de taxi alors je suis descendue dans le métro. J’ai entendu la sonnette des portes qui allaient se fermer du coup, j’ai sauté à l’intérieur de la rame avec une valise dans la main gauche, la cage dans la main droite. La partie droite de mon corps a réussi à entrer dans le métro mais pas la gauche. Les portes automatiques se sont fermées sur la cage des lapins que j’ai lâchée, qui s’est ouverte et s’est tournée sur le côté. Les portes n’arrêtaient pas de se refermer dessus, mes lapins ont failli tomber et passer sous les roues. Je fais encore des cauchemars de cette scène.

Aujourd’hui, c’est toujours pareil. Je vais toujours jusqu’à l’arrêt de bus en courant. Il y a quelques semaines, j’étais invitée à un anniversaire dont le thème était les années 20 et j’y allais en train. Je portais donc une robe longue jusqu’aux pieds et plein de bordel dans les cheveux car j’avais essayé de faire une espèce de coiffure. Je suis partie tellement en retard que j’ai dû courir pendant 1,5 kilomètres sans m’arrêter, en tenant ma robe dans une main, mes cheveux dans l’autre et le tout en ballerines. Je suis arrivée à la gare dans un état magnifique, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque.

Dans ces moments là, j’ai envie de me tuer.

P.S. On pourrait résumer ce point par : savoir être à l’heure.


♦ Être prévoyante

Ça va avec le premier point, mais si je ne partais pas toujours au dernier moment pour prendre un transport, j’aurais le temps de flâner à la gare, d’acheter un magazine, une bouteille d’eau.. Et ne pas avoir besoin d’en acheter une à 5 francs dans le train (parce que justement, je suis déshydratée suite à ma course). Lorsque le vendeur m’a dit le prix la première (et dernière) fois que j’en ai achetée une, j’ai failli aller boire l’eau non-potable des toilettes.

J’aimerais aussi, comme ma meilleure amie, prévoir les cadeaux de mes proches des mois à l’avance. J’aimerais qu’en septembre, tous mes cadeaux de Noël soient déjà achetés, emballés et posés sous le sapin (oui parce que j’aurais déjà mon sapin au mois de septembre du coup). Pareil pour les anniversaires, j’aimerais arrêter d’offrir des bons pour ceci ou cela griffonnés sur un vieux papier parce que je n’ai pas pris le temps d’aller acheter quelque chose avant.

Je peux développer ce point à l’infini : j’aimerais avoir trois ou quatre articles de blog en avance pour les jours où je n’ai pas le temps, regarder la météo pour savoir si je dois prendre un parapluie le matin, ne pas commencer les préparatifs d’un repas 35 minutes avant que les invités arrivent (et que je dois encore me doucher), etc..


♦ Détacher mes habits

Chaque fois que j’ai une tâche sur un habit (blanc en général), je le mets dans le bac à linge sale en me disant il faudra que je le détache avant de le mettre dans la machine. Bien entendu, j’oublie à chaque fois et la tâche reste pour toute la vie bien incrustée (souvent entre les deux nichons histoire que ça se voit de toute façon et je peux jeter le t-shirt).


♦ Être toujours au top du top

J’aimerais bien être comme ces filles que tu peux croiser autant le dimanche matin à 9h, le mardi après-midi à 15h ou 2h après qu’elles aient accouché et qui sont toujours pimpées de haut en bas. Cheveux lissés ou bouclés, maquillage-contouring-eye liner-blush-sourcils épilés, ongles parfaits, habillage de déesse. Moi, on me voit le samedi soir, on me reconnaît pas le lundi matin. Si je ne fais pas de photos pour le blog et que je n’ai pas de sortie prévue le week-end, je peux passer des semaines entières sans mettre de fond de teint ou de mascara (mais je me lave quand même les cheveux).


♦ Plier mes culottes et ranger mes chaussettes par paire

On dirait qu’il y a un tsunami permanent dans mon tiroir à culottes et chaussettes. Lorsque mes sous-vêtements sont propres, je les lance dans ce tiroir en tas, sans rien plier ni trier. Chaque matin, je passe donc cinq minutes à trouver un slip et des chaussettes car tout est mélangé. Pour gagner du temps dans ma recherche, j’ai abandonné l’idée de mettre des chaussettes de la même couleur. Je prends celles qui viennent. Une fois, j’avais lu une citation qui disait « la vie est trop courte pour trier les chaussettes par paire ». Quand je pense qu’il y a des gens qui repassent les slips et les chaussettes. Tous les trois mois environ, je plie tout et ce tiroir est superbement bien rangé. Je me dis qu’il faut que je continue car c’est quand même bien plus agréable. Mais deux jours après, je recommence à lancer mes trucs dedans et tout est foutu.

moi-ideal2


♦ Savoir replier comme à l’origine et du premier coup une notice de médicament

Mais je crois que personne ne sait faire ça.


♦ Arrêter d’être la présidente du club de la loi du moindre effort

Ça s’applique à toutes les situations de ma vie. Par exemple, si je suis couchée sur le canapé et que mon verre d’eau est sur la table basse, au lieu de me relever pour le prendre avec les mains, je vais essayer de l’apporter jusqu’à mes bras avec mes pieds. Même histoire lorsque je dois faire plusieurs trajets avec des courses ou quand je mets la table. J’essaie de tout prendre en même temps, je finis par tout renverser et je perds deux fois plus de temps que si j’avais fait un trajet en plus.

Je ne fais pas de sport parce que je n’aime pas spécialement bouger mon cul. J’ai pris un abonnement de sport à la salle depuis le mois de juin. Dans mes rêves, j’y vais trois fois par semaine faire du pilate et du yoga. En réalité, j’y suis allée trois fois en six semaines (dont une où je me suis levée exprès à 8h pour aller au cours de 9h et il était annulé. J’ai fini par faire 30 minutes sur une machine à courir et pédaler alors que je déteste ça).

Voici un exemple en images qui énerve mon copain (c’est lui qui m’a nommé présidente du club) et qui illustre parfaitement la loi du moindre effort :

moi-ideal1

Je ne ferme jamais la poignée des fenêtres jusqu’au bout.

Voili voilou, je crois que j’ai fait le tour. Bon, bien sûr, en cherchant bien, il doit y avoir encore mille autres idées d’amélioration me concernant. Mais je crois qu’il faut savoir garder quelques défauts, je serais bien trop fabuleuse sinon.. 🙂

Et vous, comment serait votre moi idéal ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

T-shirt jaune & jeans

E

n ce moment, j’ai « Viens voir le docteur » de Doc Gyneco en permanence dans la tête du réveil au coucher. Pourquoi oh pourquoi. Je ne sais pas mais en tout cas, j’ai redécouvert cette chanson. Les paroles sont marrantes et les phrases plutôt bien tournées. Je peux vous le dire car au lieu de l’avoir en boucle dans ma tête avec plein de fausses notes, je l’écoute 30x d’affilée sur Spotify durant la journée. Je vous conseille d’ailleurs de la réécouter pour rigoler un coup (Comme beaucoup de filles tu rêves d’être Brenda, d’avoir ton Dylan et d’insulter ton papa, tu viens d’avoir 15 ans, mm, intéressant, ne dis rien à tes copines je ne dirai rien à tes parents). Bon c’est des paroles de gros pervers mais c’est marrant.

Aujourd’hui, je suis allée me promener dans les pâturages et j’en ai profité pour me faire piquer par des moustiques et prendre ces photos. Je n’ai pas eu le temps de dîner (note pour les français : repas du midi en Suisse) et du coup, lorsque je suis rentrée à 17h30, j’ai préparé à souper (note pour les français : repas du soir en Suisse) et on a mangé comme dans les maisons de retraite, à 18h. Je me demandais pourquoi les voisins ne mangeaient pas sur leur balcon avec ce beau temps, mon copain m’a dit peut-être parce qu’il est 18h ! En effet..

Bon, après ces anecdotes toutes plus marrantes les unes que les autres, je vous dis au revoir et vous souhaite une bonne nuit ou journée selon l’heure à laquelle vous lirez cet article. A très vite !

T-shirt BERSHKA (old) similaireJeans MANGO (sold out) ♦ Chaussures CONVERSES

tshirt-jaune-jeans1

tshirt-jaune-jeans2

tshirt-jaune-jeans3

tshirt-jaune-jeans4

tshirt-jaune-jeans5

tshirt-jaune-jeans6

tshirt-jaune-jeans7

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer