L’importance de bien dormir ♥
De belles nuits avec le matelas Eve

Ah, le sommeil. Ma grande passion. J’ai toujours beaucoup dormi et toujours eu besoin de beaucoup d’heures de sommeil pour fonctionner correctement. J’envie ceux qui dorment 7h et se réveillent en pleine forme. Jusqu’à la fin de mon apprentissage, soit jusqu’à mes 17 ans environ, je suis allée au lit à 21h chaque soir. Je me levais à 5h30, je ne pouvais donc pas faire autrement sinon je m’endormais sur ma table en classe. Lorsque j’ai commencé l’Université, mes premiers cours commençaient à 10h. J’ai enfin pu me coucher plus tard la semaine et avoir une vie après 21h. Quel changement de pouvoir faire des activités le soir, et pas seulement le vendredi et le samedi ! Depuis, j’ai appris qu’il existe des rythmes différents et que nous ne sommes pas tous programmés de la même façon. Cela s’appelle le chronotype et il détermine si vous êtes du matin, du soir ou entre-deux (vous pouvez faire le test ici). On a tous une heure idéale à laquelle on se lève en étant en forme ainsi qu’une heure qui nous correspond pour aller nous coucher. Pour trouver le rythme adapté à votre métabolisme, vous pouvez profiter des vacances et noter dans un carnet les informations suivantes : l’heure à laquelle vous vous couchez naturellement et celle à laquelle vous vous réveillez sans réveil. Ensuite, notez comment vous vous sentez après avoir ouvert les yeux ainsi qu’en combien de temps vous vous êtes endormis la veille. Cela vous permettra de récolter d’importantes indications sur votre rythme biologique et de découvrir quelles sont vos horaires de coucher et de réveil idéaux.

Depuis plusieurs années, j’ai trouvé les tranches horaires qui me correspondent. Le soir, je vais au lit entre 23h30 et 00h30 et je me lève le matin entre 8h30 et 9h30, que ce soit en semaine ou le week-end. Le fait que je travaille depuis la maison me permet d’organiser mes journées selon mon rythme et c’est quelque chose qui m’est très précieux.

Lorsque je dors moins de 8h, je suis vraiment moins efficace au cours la journée. Difficulté à me concentrer, sentiment de fatigue qui m’envahit en début d’après-midi, je suis moins motivée et moins productive. Il y a tellement d’avantages à dormir suffisamment. On connaît bien souvent l’ensemble des bienfaits mais avec nos vies bien remplies et nos diverses obligations, les gens ne dorment pas autant qu’ils en auraient besoin. Et pourtant, les bénéfices d’une bonne nuit de sommeil sont nombreux :

♡ Améliore le bien-être général
♡ Augmente l’énergie et la motivation
♡ Permet d’être plus productif
♡ Permet d’être de meilleure humeur et d’avoir de meilleures relations sociales
♡ Permet au corps de mieux lutter contre les maladies en augmentant les défenses immunitaires
♡ Prévient la prise de poids
Bien dormir, c’est vital, autant pour la santé mentale que physique !

Pour ceux qui ont une vie quotidienne qui n’est pas en adéquation avec votre chronotype, la luminothérapie peut vous aider. Si vous êtes du soir mais que vous devez vous réveillez tôt pour aller travailler, une trentaine de minutes d’exposition au lever vous permettra de démarrer la journée plus facilement. Quant à ceux qui sont du matin, une exposition en fin d’après-midi vous donnera un regain d’énergie et vous aidera à rester éveillé plus longtemps (si vous avez une soirée prévue par exemple).

Enfin, j’en profite pour partager avec vous une petite astuce à utiliser en cas d’insomnie. Je l’ai découverte sur Twitter dernièrement et elle fonctionne à tous les coups. Je l’utilise lorsque je ne trouve pas le sommeil et je vous assure que je n’ai jamais dépassé la lettre N ! Il s’agit de trouver un film pour chaque lettre de l’alphabète. A comme Armageddon, B comme Babel, C comme Catch me if you can, etc. Essayez, vous m’en redonnerez des nouvelles !

♡♡ ♡

Pour bien dormir, de quoi avons-nous besoin ?

Il y a quelques mois, j’avais établi ma routine du soir dans laquelle je détaillais les rituels mis en place avant d’aller au lit. S’ils sont importants et vous aideront à vous mettre dans une ambiance calme, accordez également de l’importance à la manière dont est agencée votre chambre :

♡ Une décoration épurée et pas trop chargée

♡ De jolis draps

♡ De l’air frais : aérez 5 minutes avant d’aller au lit

♡ Des couleurs douces qui apaisent et favorisent le sommeil

♡ Des lumières tamisées pour créer une atmosphère calme qui invite au repos

♡ Une bonne literie : un bon matelas, un oreiller adéquat et un duvet adapté à la saison

♡ Une chambre rangée : ne laisser pas traîner vos habits sur le sol ou du désordre sur votre table de nuit

Dans ma chambre, j’ai mis le moins de meubles possible. Il y a une commode, une armoire et nos deux tables de nuit. Un petit tapis et quelques décos ainsi que de jolis rideaux blancs qui confèrent à cette pièce une atmosphère délicate. Quant à notre literie, nous sommes les heureux propriétaires d’un matelas Eve depuis un peu plus d’un mois et nous en sommes ravis. La marque m’a contactée il y a quelque temps pour me proposer de me l’offrir et je dois dire que c’est arrivé à point nommé ! En effet, nous dormions sur un matelas qui allait bientôt fêter son onzième anniversaire et s’il me convenait toujours (j’ai du mal à me séparer de mes objets haha), ce n’était pas le cas pour mon copain. Avant de dire oui, j’ai fait quelques recherches sur internet pour lire des avis sur la marque. Au vu des bonnes notes (4,6 sur 5) et des commentaires satisfaits, j’ai accepté l’offre d’Eve avec plaisir et quelques jours plus tard seulement, je recevais mon nouveau joli matelas aux bandes jaunes livré devant ma porte. Il était emballé et compressé dans un carton au design épuré dont l’intérieur est parsemé de petites citations sur le sommeil (voir image ici). Une fois déballé, il a pris sa forme définitive en quelques minutes.

Nous avons choisi le modèle 160 x 200 cm au prix de CHF 829.-. La marque Eve propose un seul et unique modèle conçu par des londoniens et fabriqué en Allemagne, vendu uniquement sur internet. Le matelas fait 24 centimètres de hauteur et est composé d’une couche de base, d’une deuxième couche respirante et rafraîchissante pour évacuer l’humidité et la chaleur du corps, d’une mousse à mémoire de forme pour soulager les points de pression et d’une housse qui régule la température et lavable en machine.

Nous utilisons ce matelas depuis plus d’un mois aujourd’hui et autant mon copain que moi en sommes totalement satisfaits. De son côté, il n’a plus mal au dos en se levant et l’a totalement adopté dès la première nuit. Quant à moi, je ne lui trouve aucun défaut et c’est très agréable de dormir dessus. Il n’est ni trop dur, ni trop mou, il est juste comme il faut.

Ses plus :
⋅ Si vous dormez à deux et que l’un bouge beaucoup, ce ne sera plus un problème. Le matelas amortit les mouvements, il n’y a ainsi pas de rebond de votre côté si votre conjoint se retourne.
⋅ Il a la bonne souplesse et le moelleux bien dosé, il a l’avantage de convenir autant à mon copain qu’à moi et pourtant, je préfère les matelas mous alors qu’il préfère les matelas durs.
⋅ La rapidité et la facilité de la livraison : il est arrivé devant ma porte seulement deux jours après la commande.

Son moins :
⋅ Les premiers jours, le matelas dégage une odeur un peu synthétique mais qui s’en va naturellement après quelques nuits.

En tout cas, nous sommes ravis de notre nouveau matelas et on réfléchit même à acheter d’autres produits de leur marque, comme par exemple leur oreiller ou leurs draps en lin qui ont l’air top. On a désormais tout ce qu’il faut pour passer de belles nuits ! Merci Eve pour ce joli cadeau ♥

Et vous, quels sont vos conseils pour bien dormir ?
Pourriez-vous être tentés par ce matelas ?

Article en collaboration avec Eve Sleep

Le syndrome prémenstruel (SPM)

Avez-vous déjà entendu parler du syndrome prémenstruel ? J’ai découvert cela il y a quelques mois et j’ai rapidement été intriguée : pourquoi est-ce que je ne connaissais pas ce phénomène alors que c’est quelque chose que je vis tous les mois ? J’ai vite constaté que je n’étais pas la seule. J’ai lu dernièrement un article à ce sujet et il s’avère que la plupart des femmes ignorent ce qu’est le SPM, ce qu’il implique et ce qu’il peut avoir comme effets sur elles. Je me suis dit qu’il pourrait être intéressant d’aborder ce thème sur le blog car il est primordial que les femmes concernées puissent mettre des mots sur ce qui leur arrive chaque mois. Après mes articles sur la contraception et les protections naturelles, après différentes lectures sur les règles et une prise de conscience des tabous autour de ces questions propres aux corps des femmes, j’ai compris à quel point il est important de mettre en lumière certains sujets. Bien souvent, lorsque l’on ne parle pas des choses, elles n’existent tout simplement pas. Il y a malheureusement tellement de domaines en rapport avec l’intimité féminine qui ne sont jamais abordés nulle part que la plupart d’entre nous sommes très mal informées là-dessus. D’ailleurs, le SPM n’a été que très peu étudié, il est ainsi assez difficile, voire impossible, d’obtenir des informations scientifiques à ce sujet. J’espère que cet article pourra vous être utile et vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de votre corps.

Définition : Le syndrome prémenstruel a lieu durant la dernière partie du cycle. Il peut débuter juste après l’ovulation ou quelques jours avant l’arrivée des règles et prend fin le jour des règles. Il est probablement causé par une fluctuation hormonale (variation dans la production et sécrétion d’œstrogène et de progestérone) mais rien n’est scientifiquement établi. Il est également difficile de trouver un pourcentage des femmes concernées. Il y aurait entre 50% et 90% de femmes sujettes au syndrome prémenstruel et 3 à 8% seraient touchées par une forme sévère nommée trouble dysphorique prémenstruel.

Symptômes

Comment reconnaître les symptômes du syndrome prémenstruel ? Ils sont de nature très variée (il y en aurait plus de 200 !) et peuvent affecter les femmes sur tous les pans de leur personne. Avez-vous déjà réalisé que, parfois, sans raison, vous vous sentez nulle, vous avez des fringales, vous avez des migraines, des douleurs physiques, des sautes d’humeur, vous êtes hypersensible, vous vous énervez plus facilement ? Et bien ce sont tous des symptômes du syndrome prémenstruel.

Symptômes physiques :
⋅ Prise de poids
⋅ Crampes abdominales
⋅ Maux de têtes, migraine
⋅ Acné, problèmes cutanés
⋅ Douleurs mammaires, seins sensibles, gonflés
⋅ Bouffées de chaleur, transpiration plus importante
⋅ Douleurs physiques diverses (hanches, dos, jambes, ventre)

Symptômes psychiques :
⋅ Hypersensibilité
⋅ Déprime, baisse de moral
⋅ Sautes d’humeur, humeur instable
⋅ Baisse de l’estime de soi (se sentir nulle et moche)
⋅ Être plus facilement irritée, s’emporter plus facilement, en vouloir au monde entier

Changements du comportement :
⋅ Fatigue
⋅ Baisse de motivation
⋅ Sentiment de tristesse
⋅ Être plus sensible aux critiques
⋅ Difficulté à se concentrer, confusion
⋅ Pleurer facilement, être émue rapidement
⋅ Difficultés relationnelles, relations plus conflictuelles
⋅ Repli sur soi (pas envie de sortir, de parler avec autrui, désintérêt des activités quotidiennes)
⋅ Modification de l’appétit (fringale, avoir plus faim que d’habitude, envie de chocolat, d’aliments sucrés)

Reconnaître la période du SPM

Comme indiqué plus haut, le SPM a lieu entre l’ovulation et les règles et peut ainsi durer entre 14 et quelques jours. Si vous ne connaissez pas votre période d’ovulation, vous pouvez vous baser sur la durée moyenne de votre cycle et analyser comment vous vous sentez durant les quelques jours qui précédent vos règles en prêtant attention à votre état psychique et physique. Pour vous y aider, vous pouvez aussi installer Clue sur votre téléphone. C’est une appli qui vous accompagne tout au long de votre cycle et qui vous indique lorsque survient votre SPM en se basant sur les dates de vos règles (que vous devez entrer manuellement chaque mois).

Les bénéfices de connaître le syndrome prémenstruel

Selon son intensité, le SPM peut affecter et perturber de manière conséquente le quotidien. Je trouve qu’il est important de savoir non seulement que ces fluctuations aussi bien physiques que psychiques sont causées par le SPM, mais aussi que ce trouble est répandu et touche la majorité des femmes. D’autre part, pouvoir reconnaître les symptômes propres à cette période ainsi que  leur récurrence mensuelle permet d’appréhender la situation différemment. On sait pourquoi on se sent ainsi et on sait surtout que c’est temporaire, il suffit de patienter jusqu’à l’arrivée des règles pour que tout rentre dans l’ordre. La connaissance de ce phénomène permet de se libérer d’un poids, de mettre des mots sur un état, de comprendre pourquoi on ressent parfois une grande fatigue, une irritabilité inhabituelle, pourquoi on est énervée pour un rien. Je trouve que ça change tout ! C’est aussi l’occasion de vivre ses règles d’une manière différente : dites-vous que lorsqu’elles surviennent, elles marquent la fin du SPM et de l’ensemble des symptômes !

Que faire ?

Il y a plusieurs choses que vous pouvez mettre en place en fonction de l’intensité de vos symptômes. En voici une petite liste :
⋅ Essayez de ne pas surcharger votre emploi du temps pendant votre SPM ;
⋅ Faites attention à toute décision importante prise durant le SPM, il se peut que votre jugement soit altéré et que vous ne réagissiez pas de la même manière qu’habituellement ;
⋅ Vous pouvez prendre des compléments alimentaires. La vitamine B6 (permet de réguler les émotions) associée avec du magnésium aurait des effets bénéfiques sur le SPM ;
⋅ Des infusions de plantes (onagre, sauge) à boire sous forme de tisanes ;
⋅ Se faire masser peut soulager certains symptômes ;
⋅ Privilégier les aliments riches en fibres et les légumes et réduire les produits d’origine animale ;
⋅ Réduire la consommation de caféine, de cigarettes et d’alcool ;
⋅ Pratiquer une activité physique.

Prenez soin de vous durant cette période, ne vous blâmez pas, écoutez votre corps et vos sensations et privilégiez des activités qui vous font plaisir. ♥

Et vous, comment vous touche le syndrome prémenstruel ? Y avez-vous déjà fait attention ? En aviez-vous déjà entendu parler ?