Un soir de décembre

Quelques images de la situation actuelle. J’ai commandé un repas indien, enfilé mon plus beau pyjama et mes fluffy chaussons, mon petit sapinou s’illumine dans son coin et je mange en regardant un film de Noël. Est-ce que je fais autre chose de mes soirées (et de ma vie) en décembre ? Et bien la réponse est non.

Plus tôt dans la journée j’ai préparé ma fournée de cookies pour la semaine histoire d’avoir toujours quelques délices à me mettre sous la dent. J’ai commencé mon premier livre pour le Cold Winter Challenge, j’ai choisi La terre des mensonges et c’est pile poil ce que je voulais comme histoire.

J’espère que vous passez une très jolie soirée de décembre & à très vite ♥

Cold Winter Challenge 2018

Comme j’en parlais dans mon article précédent, je participe cette année au Cold Winter Challenge. Mais qu’est-ce donc ? Créé en 2012 par Antonine puis repris par Margaud, toutes deux blogueuses littéraires, le Cold Winter Challenge vous propose d’établir une liste de livres à lire du 1er décembre au 31 janvier, tous en lien avec l’hiver, le froid, la neige et Noël. Comme j’adore me créer toute une ambiance au cours du mois de décembre, quoi de mieux que de lire des romans évoquant cette période ?

Le Cold Winter Challenge comporte quatre catégories (Magie de Noël, Flocons Magiques, Marcher dans la neige et Stalactites ensanglantées). Pour y participer, il suffit de choisir au moins un livre qui entre dans l’une de ces catégories. Il y a également un système de point mis en place mais de mon côté je ne vais pas les compter. Le but de ce challenge est avant tout de se faire plaisir et d’être accompagnée par de bons romans tout au long de ces deux mois.

Je me suis promenée sur internet pour trouver de belles suggestions de livres pour ce Cold Winter Challenge et je suis très contente de mes trouvailles. J’ai sélectionné sept romans qui ont tous l’air plus chouettes les uns que les autres. Je vais pouvoir faire le plein de récits mystérieux, d’histoires familiales compliquées, de thrillers enneigés et de littérature de voyage en pleine nature, propice au questionnement. Les lectures choisies vont m’emmener en Finlande, en Norvège, dans le Val d’Aoste et dans le Montana. Que de contrées différentes dans lesquelles j’ai hâte d’être transportée.

Livres en lien avec Noël, Nouvel An, l’Avent

Esprit d’hiver de Laura Kasischke

Lorsqu’elle se réveille ce matin-là, Holly, angoissée, se précipite dans la chambre de sa fille. Tatiana dort, paisible. Pourtant rien n’est plus comme avant en ce jour de Noël. Dehors, le blizzard s’est levé ; les invités ne viendront pas. Au fil des heures, ponctuées par des appels téléphoniques anonymes, Tatiana devient irascible, étrange, inquiétante. Holly se souvient : l’adoption de la fillette si jolie, treize ans auparavant, en Sibérie.. Elle s’interroge : « Quelque chose les aurait suivis depuis la Russie jusque chez eux ? » Un huis clos glaçant entre une mère et sa fille.

La terre des mensonges d’Anne B. Ragde

Quelques jours avant Noël, en Norvège, dans une ferme délabrée de Trondheim, la tyrannique Anna Neshov se meurt. Ses trois fils, leur père, ombre fantomatique, et Torunn, l’unique petite-fille, se retrouvent pour la première fois pour une confrontation explosive où éclateront les drames secrets dont sont tissées leurs vies.

Livre de contes, légendes, fantastique ou fantasy

Contes de Noël de Charles Dickens

Dans ces cinq contes, Dickens célèbre l’esprit de Noël, le partage et la charité, et dénonce l’injustice sociale qui exclut les pauvres de cette fête. C’est un portrait truculent de la vie quotidienne et une condamnation sans appel de l’exploitation de la misère. Ce message social, Dickens nous le donne en douceur, par le détour du conte et du fantastique. Comme l’écrit Dominique Barbéris, « ces contes nous rendent un peu d’enfance à l’état pur, dans la vigueur native des sentiments : l’indignation et la pitié, le rire, la peur. Ils nous redonnent le bonheur oublié de nos premières lectures, ces lectures d’adhésion sans distance critique, sans réserve, non pas sceptiques et endurcies, mais merveilleusement sensibles et crédules ».

Littérature de voyage, de nature, de grands espaces

Winter de Rick Bass

Winter est le récit de l’installation de Rick Bass et de sa femme dans un coin reculé du Montana en plein hiver. Pas d’électricité, pas de téléphone, juste un saloon à une demi-heure de route. Mais une vallée comme au début du monde, une nature splendide et cruelle. Par moins trente-neuf degrés, le rêve se fait parfois souffrance. Dans une prose lumineuse, le défenseur de l’environnement Rick Bass redécouvre, au terme d’un progressif dépouillement, l’essentiel.

Le garçon sauvage de Paolo Cognetti

C’est un hiver particulier : Paolo Cognetti, 30 ans, étouffe dans sa vie milanaise et ne parvient plus à écrire. Pour retrouver de l’air, il part vivre un été dans le Val d’Aoste. Il parcourt les sommets, suspendu entre l’enfance et l’âge adulte, et renoue avec la liberté et l’inspiration. Il plonge au cœur de la vie sauvage qui peuple encore la montagne, découvre l’isolement des sommets, avant d’entamer sa désalpe, réconcilié avec l’existence.

Thriller/policier qui a lieu durant l’hiver

Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen

Au sein d’un petit village finlandais prospère, une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains se réunit autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d’une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l’intimité de cette société, Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l’essentiel de l’inspiration des membres semble provenir d’un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu’une étrange peste semble s’être abattue sur les livres de la bibliothèque, qui voient leur fin subtilement altérée.

Le Cri de Nicolas Beuglet

À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort.

Et vous, est-ce que ce challenge peut vous intéresser ? Y a-t-il un ou plusieurs livres de ma liste qui vous donnent envie ?