Tag Archives Netflix

Mes meilleures séries Netflix #5

On se retrouve aujourd’hui avec une petite sélection de mes dernières séries Netflix. Elles m’ont toutes procuré ces sentiments que j’adore : être prise dans l’histoire, ne plus arriver à arrêter de visionner les épisodes les uns après les autres et vivre avec les personnages l’espace de quelques jours. Gypsy et Dr Foster mettent en scène des femmes dans le rôle principal, l’une est psychologue, l’autre est médecin, et explorent la complexité de la vie maritale et des relations interpersonnelles, le tout teinté d’une dimension psychologique importante. Pour ces deux séries, la situation générale semble parfaite puis on découvre petit à petit les secrets et les zones d’ombre de chacun des personnages. Tout ce que j’aime. Quant à American Crime Story, elle retrace en dix épisodes le procès d’O.J. Simpson en 1994. Passionnant !

DR FOSTER

Résumé : Gemma Foster est médecin et vit dans un petit village en Angleterre avec son mari, Simon, et leur fils, Tom, âgé d’une dizaine d’années. Tout semble être parfait dans cette jolie maison de banlieue. Un travail qu’elle adore, un mari aimant et sympa, une belle bande d’amis. Mais bientôt, un doute. Elle découvre un cheveu blond sur l’écharpe de son mari. Et s’il la trompait ? Et si tout le monde était au courant et que personne ne lui avait rien dit ?

Mon avis : J’ai adoré ! C’est le genre de série qui réveille en soi de forts sentiments tant ce que l’on voit à l’écran est difficile. Comment réagirait-on dans la même situation ? Si tout ce qui constituait notre vie se révélait en réalité être un tissu de mensonges ? On assiste à la chute de Gemma et on a l’impression de tomber avec elle. On est emporté dans son cheminement et ses questionnements. Va-t-elle essayer de sauver son mariage ou plutôt se venger de son mari infidèle ? Au fur et à mesure des épisodes, on découvre la complexité des personnages, leurs personnalités, les problématiques qu’ils traversent. On en apprend toujours plus sur chacun d’eux et ils se révèlent être bien différents de l’image qu’ils renvoient à l’extérieur. Après ces deux saisons, un constat : on ne sait pas ce qu’il se passe derrière les portes fermées. Si vous êtes à la recherche d’une série qui vous emporte et vous retourne, commencez Dr Foster sans tarder !

Format : 2 saisons de 5 épisodes de 40 à 50mn

Note : 5/5

GYPSY

Résumé : Jean Holloway est psychologue, vit dans la banlieue de New York avec son mari et sa fille. Parce que cette vie ne la comble pas et pour y ajouter un peu de piment, Jean commence à se lier d’amitié avec les proches de ses patients en usant d’un faux nom, Diane Hart. Elle s’immisce alors de plus en plus dans ces relations et finit par se laisser entraîner un peu trop loin. Perdra-t-elle le contrôle ?

Mon avis : En plus d’avoir grandement apprécié l’histoire, j’ai beaucoup aimé voir Naomi Watts dans le rôle de Jean Holloway. Elle joue ce rôle à la perfection et sa présence apporte beaucoup à la série. Par ailleurs, les thématiques abordées dans Gypsy m’ont intéressée et participent à sa qualité. On y retrouve l’ennui d’une vie quotidienne rangée et sans surprise, les jugements entre mères, la pression au travail, les problématiques liées à une relation de couple. J’ai apprécié la façon dont est évoqué le questionnement de sa fille de 10 ans sur son identité sexuelle et l’attitude bienveillante dont font preuve ses parents. Par-dessus tout, l’attrait principal de cette série réside dans la relation totalement inadéquate qu’entretient Jean avec ses patients. On est mal à l’aise, on est dérangé par ce qu’elle fait, et je trouve génial qu’une série arrive à faire surgir chez les téléspectateurs ce genre de sentiment.

Je vous conseille ainsi vivement Gypsy, même s’il y a un petit bémol sur la fin. En effet, la première saison se termine comme s’il allait y avoir une suite. Malheureusement, elle n’a pas été renouvelée. L’histoire reste donc en suspens et laisse un goût d’inachevé. Ceci ne doit toutefois pas vous empêcher de la regarder, car cette seule et unique saison vaut vraiment le détour.

Format : 1 saison de 10 épisodes de 40mn à 1h

Note : 4,5/5

AMERICAN CRIME STORY : THE PEOPLE VS O.J. SIMPSON

Résumé : En 1994, O.J. Simpson, un célèbre ancien joueur de football américain, est accusé d’un double homicide : celui de son ex-femme et de son petit-ami. La série reprend les faits marquants de ce long procès, très médiatisé et diffusé en direct à la télévision, qui a tenu en haleine les américains durant de longs mois.

Mon avis : Quelle claque ! Il y a tellement à dire sur ces dix épisodes et sur cette affaire, tant de thèmes s’entremêlent et jouent un rôle, aussi bien dans la manière dont le procès a été mené que dans son issue finale. L’omniprésence des médias et le contexte social dans lequel il s’est tenu ont largement contribué à déclencher un engouement émotionnel très puissant autour de l’affaire et des personnes impliquées.  Les acteurs ayant pris part à ce procès, de près ou de loin, tels que les avocats, le juge, sa femme, les policiers, ont été embarqué dans un cirque médiatique infernal. Tous ont l’air d’avoir énormément souffert de cet emballement qui dépassait largement le cadre de la cour de justice. On est révolté de voir comment fut traitée Marcia Clark, la procureure, mais aussi la manière dont les avocats de Simpson ont instrumentalisé le racisme dont sont victimes les personnes noires aux États-Unis pour tenter d’innocenter O.J. Simpson. Par moment, j’avais l’impression que l’essence même du procès n’était plus là. On ne cherchait plus à savoir si cet homme avait bel et bien tué son ex-femme mais on tentait par tous les moyens de démontrer le racisme de la police de Los Angeles.

Je ne me souvenais pas de l’issue du procès et je ne suis pas allée regarder sur internet durant les quelques jours où j’ai visionné les épisodes. J’ai ainsi gardé le suspense jusqu’au bout et j’ai eu tout loisir de me faire ma propre opinion sur O.J. Simpson. Est-il coupable ou innocent ? On passe par tous les avis durant les 10 épisodes qui retracent l’année du procès. Une superbe série qui s’apparente quelque peu à un documentaire que je vous conseille fortement. Mention spéciale pour l’acteur qui interprète O.J. Simpson, Cuba Gooding Jr, et l’actrice qui interprète Marcia Clark, Sarah Paulson.

Format : 1 saison de 10 épisodes de 42mn

Note : 5/5

Avez-vous vu ces séries ? Les avez-appréciées ?

→ Pour retrouver l’ensemble de mes chroniques Netflix : #1, #2, #3, #4, #5 ou ici.

Mes meilleures séries Netflix #4

Que de belles découvertes sur Netflix ces derniers temps. Cet article est déjà le quatrième de ce genre et j’espère qu’il pourra vous donner quelques idées si vous êtes à la recherche d’un nouveau programme à débuter. Si j’ai beaucoup aimé les trois séries que je vous présente aujourd’hui, mon coup de cœur va définitivement pour Safe que j’ai commencé par hasard le jour de sa sortie la semaine dernière. J’ai regardé l’ensemble des épisodes en trois jours et au vu de sa qualité et de la richesse de l’histoire et des personnages, je ne peux que vous la conseiller. Dix pour cent est géniale aussi, dans un tout autre registre. Une série française de qualité dans laquelle on retrouve les rues de Paris en toile de fond. Pour terminer, si vous aimez les séries du style d’Esprits Criminels ou Mindhunter, Manhunt Unabomber vous plaira sans aucun doute. L’occasion également de découvrir l’incroyable histoire de Ted Kaczynski, cet homme surdoué ayant décidé de vivre d’une manière très simple au fond d’une forêt avant de devenir un terroriste recherché par le FBI pendant vingt ans.

SAFE

Résumé : Tom Delaney est médecin, veuf et père de deux adolescentes, Jenny et Carrie. Tous trois vivent dans un beau quartier au sein d’une communauté où tout le monde se connaît. Après une soirée festive chez une amie où sont présents tous les jeunes du lycée, Jenny ne rentre pas à la maison. Tom part alors à sa recherche et enquête sur les évènements qui se sont déroulés au cours de cette nuit. Avec l’aide de la police, il va interroger les voisins et les amis de Jenny. Au fil de ses découvertes, il réalise que son entourage qu’il croyait connaître cache en réalité bien des secrets.

Mon avis : Cette série est incroyable ! Je l’ai adorée. Du suspense, des rebondissements, de l’inattendu, un rythme dense, on ne s’ennuie pas une seule minute. En plus, on est tenu en haleine jusqu’aux dernières minutes du dernier épisode ! Elle a été écrite et imaginée par Harlan Coben, on y retrouve bien son style et son sens de l’intrigue, exactement comme dans ses romans (que j’adore, je vous en avais déjà parlé ici). J’ai beaucoup aimé les acteurs, Michael C. Hall  (l’acteur de la série Dexter) qui joue le rôle de Tom, ou encore Amanda Abbington qui est Sophie, la détective en charge de l’affaire. On retrouve une multitude de personnages puisque l’intrigue prend place au sein d’un quartier. On est plongé au cœur de plusieurs familles, celle de Zoe (Audrey Fleurot) et de son mari qui ont des problèmes de couple ou encore celle de Jojo qui est complètement déjantée. Leurs histoires personnelles sont riches et c’est aussi ce qui participe à la qualité de cette série. En effet, l’histoire ne se résume pas à l’enquête de Tom mais l’on découvre au fur et à mesure combien toutes ces vies sont imbriquées les unes dans les autres. Si vous recherchez une nouvelle série à commencer, je vous la recommande à 100% ! (P.S. Il semblerait qu’elle ne soit pas encore proposée sur le catalogue français. Mais bonne nouvelle, elle est diffusée dès le 15 mai sur C8 à 21h05 ! P.S.2 Pour ceux qui regardent en VO sur Netflix, les sous-titres en français n’étaient pas disponibles au moment où j’ai regardé la série, mais ceux en anglais le sont).

Format : 1 saison de 8 épisodes de 40 à 50mn

Note : 5/5

DIX POUR CENT

Résumé : Andréa, Gabriel, Mathias et Arlette sont des agents d’acteurs. Ils travaillent au sein d’ASK, l’une des deux plus grosses agences de Paris. On y suit leurs histoires personnelles et professionnelles qui se trouvent presque toujours imbriquées. On découvre également les assistants, Camille, Hervé et Noémie ou encore Sofia, la réceptionniste qui rêve de devenir actrice. Chaque épisode est construit autour d’un acteur ou d’une actrice connue qui y joue son propre rôle. Les situations sont souvent rocambolesques, difficile à gérer et les agents déploient perspicacité et ingéniosité pour les résoudre.

Mon avis : Cette série est extrêmement bien écrite. J’aime les intrigues de chaque épisode, la drôlerie des situations et la détermination des agents. Tous les personnages ont leurs propres caractéristiques, certains sont attachants, d’autres moins appréciables et le tout donne un joli mélange très agréable à regarder. Mes chouchous sont Andréa, interprétée par Camille Cottin que j’adorais déjà dans La Connasse sur Canal+, mais aussi Hervé, l’assistant de Gabriel, interprété par Nicolas Maury qui joue extraordinairement bien. Les histoires personnelles des agents font véritablement le charme de la série et l’on a envie d’enchaîner les épisodes les uns après les autres pour connaître le dénouement des situations dans lesquelles ils se trouvent.

Format : Saison 1 – 6 épisodes de 50mn / Saison 2 – 6 épisodes de 50mn à 1h

Note : 4,5/5

MANHUNT : UNABOMBER

Résumé : Unabomber est le surnom donné à Ted Kaczynski, un mathématicien écologiste qui a envoyé des colis piégés durant vingt ans à travers les États-Unis. On y découvre sa traque par le FBI et plus particulièrement par l’agent James R. Fitzgerald qui se retrouve totalement obnubilé par cette affaire et qui développe un système de profilage basé sur les écrits de l’Unabomber. En effet, la seule piste disponible pour découvrir son identité est le manifeste rédigé par Ted Kaczynski dont ce dernier demande la publication dans les grands quotidiens américains. Intitulé « La société industrielle et son avenir », le manifeste expose les conséquences néfastes de la société industrielle pour l’humanité. Au fil des épisodes, on découvre le cheminement de James R. Fitzgerald, les difficultés qu’il rencontre pour faire accepter sa technique de profilage inédite, et l’on voit, à quel point, finalement, sa vie et celle de l’Unabomber se retrouvent liées.

Mon avis : Une très bonne série qui retrace la traque de Ted Kaczynski qui serait la chasse à l’homme la plus coûteuse de l’histoire du FBI. Bien qu’elle soit inspirée de faits réels, l’histoire est cependant romancée. Par exemple, James R. Fitzgerald n’a eu qu’un rôle mineur dans l’arrestation de Ted Kaczynski, son personnage étant essentiellement créé pour faire tenir ensemble le récit et y donner un fil conducteur. Cela dit, j’ai beaucoup aimé cette série et plus particulièrement les derniers épisodes. Ceux du début tournent quelques fois en rond, on navigue entre les avancées et les blocages que rencontre James dans son enquête. Toutefois, dès le 5ème épisode, l’histoire s’envole et ça en devient vraiment très intéressant. La délicatesse des plans et la manière dont sont filmés les personnages et la nature est magnifique et c’est qui m’a fait apprécier cette série d’autant plus. On découvre l’histoire personnelle de Ted Kaczynski et malgré ses actes terroristes, il en devient touchant et on aurait presque envie de prendre sa défense.

Format : 1 saison de 8 épisodes de 42mn

Note : 4/5

Et vous, avez-vous vu ces séries ? Les avez-vous appréciées ? En avez-vous d’autres à recommander ?

→ Pour retrouver l’ensemble de mes chroniques Netflix : #1, #2, #3, #4, #5 ou ici.