Episode 6 – Nadine Reichenthal, serial entrepreneuse

Dans ce sixième épisode de Lollipop, je suis très heureuse de recevoir Nadine Reichenthal. Économiste, informaticienne, chargée de cours consacrés à l’entrepreneuriat, créatrice de projets, présidente d’associations, il est impossible de classer Nadine Reichenthal dans une catégorie tant elle a de cordes à son arc. C’est une femme brillante qui fourmille d’idées et qui met tout en œuvre pour les réaliser. Au-delà de cela, l’histoire de Nadine est aussi une histoire de luttes, contre les inégalités, contre les injustices et contre l’oppression. Aujourd’hui en charge du programme d’accélérateur de projets à l’Université de Lausanne, elle se consacre également à une multitude d’autres activités que vous pourrez découvrir au sein de l’épisode. J’ai beaucoup réfléchi au titre à donner à cet épisode, et puis je suis tombée sur le terme de serial entrepreneuse. Selon ce site, une serial entrepreneuse « aime les nouvelles opportunités et l’excitation de la création bien plus qu’assurer la gestion quotidienne d’une entreprise. Ce n’est pas le nombre d’entreprises créées qui définit le serial entrepreneur, mais bien sa mentalité et ses valeurs. L’innovation est sa priorité première, le gain d’argent est accessoire. Quand une entreprise atteint son rythme de croisière, il la vend pour en démarrer une nouvelle. » J’ai trouvé que cette définition correspondait parfaitement à l’état d’esprit de Nadine, qui m’a confié adorer être dans la phase de création de projets pour ensuite en laisser la gestion à d’autres personnes.

Au cours de cette conversation, on a parlé de féminisme et d’entrepreneuriat. On évoque la place des femmes, sur le marché du travail et dans la société, et les obstacles qu’elle a dû franchir, à une époque pourtant pas si lointaine où les suissesses n’avaient que très peu de droits. On retrace l’ensemble de son parcours, de son enfance à Annemasse, en passant par ses études où elle était la seule femme de sa classe jusqu’à ses premières expériences professionnelles. On découvre les origines de son esprit entrepreneurial aiguisé et elle nous donne les trois conditions qui vont influer sur le succès d’une entreprise créée par une femme. Nadine Reichenthal représente totalement l’état d’esprit de Lollipop, elle nous montre que tout est possible lorsque l’on s’en donne les moyens. J’espère que son énergie, sa motivation et sa ténacité sauront vous inspirer.

Liens cités dans l’épisode :
Graines d’entrepreneurs
Accélérateur de projets entrepreneuriaux UNIL – HEC
Brevet fédéral de spécialiste en gestion de PME par validation des acquis

Je vous souhaite une très bonne écoute !

Et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le partager, à vous y abonner et à lui laisser 5 étoiles sur iTunes 🙂

Crédits musique : www.bensound.com

Retrouvez Lollipop sur : iTunes | Soundcloud | Stitcher

Un grand merci à l’Hôtel Beau-Rivage qui m’accompagne dans cette aventure.

Une jolie table avec Neotus

C’est le retour des beaux jours, des douces températures et des légumes d’été. Quel plaisir de manger à nouveau des tomates, des courgettes, des poivrons et de boire des limonades maison aromatisées à la menthe. C’est la saison idéale pour préparer une jolie table, lors d’une occasion spéciale ou simplement pour le souper, avec plein de légumes de toutes les couleurs dans les assiettes. Pour la déco, j’aime beaucoup ajouter quelques petites touches de bois qui apportent un côté très chaleureux. En plus des dessous de table en jacinthe d’eau et de ces jolis bols trouvés en Italie, je suis heureuse de pouvoir compléter l’ensemble avec ce beau moulin à poivre dont je vous laisse apprécier le design.

Il y a quelques semaines, Michael Eich, le fondateur de Neotus, m’a contactée pour me présenter son entreprise et ses créations. Je suis ainsi ravie de pouvoir vous en parler aujourd’hui sur le blog. J’aime particulièrement travailler avec des enseignes suisses dont la fabrication est artisanale et européenne, c’est un plaisir de pouvoir les mettre en avant.

L’histoire de Neotus débute comme bon nombre d’entreprise. Ne trouvant pas ce qu’il recherche dans le commerce, Michael Eich décide de créer ce dont il a besoin. Il imagine puis dessine sa propre vision du moulin à poivre et c’est ainsi que naît le modèle OFF-AXIS en 2017. Comme vous pouvez le voir sur les images, le design est tout à fait singulier et je trouve qu’il fait un formidable objet déco sur la table ou dans la cuisine. Par ailleurs, il ne moud pas que le poivre. On peut également y mettre du sel ou toute autre épice, à l’exception de la noix de muscade. Les bois utilisés (noyer ou cerisier) pour la fabrication proviennent soit de Serbie, soit des États-Unis et point important, ils ne figurent pas sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Que de qualités !

J’ai pu choisir parmi les différents modèles et mon choix s’est porté sur le OFF-AXIS 185 en noyer blanc qui est disponible au prix de CHF 139.-. J’apprécie particulièrement sa couleur et la sensation au toucher. Les objets en bois ont toujours un petit quelque chose en plus, vous ne trouvez pas ? De mon côté, j’ai été complètement conquise par ce moulin à poivre que j’utilise maintenant tous les jours. Je trouve que c’est aussi une très jolie idée de cadeau à offrir pour faire plaisir lors d’une occasion spéciale.

Et vous, que pensez-vous de ce moulin à poivre ? Est-ce qu’il vous plaît ?

Article réalisé en collaboration avec Neotus