Milan & le match de foot

V

oici le dernier article avec des photos de Milan ! C’était il y a seulement deux semaines et pourtant j’ai l’impression qu’un mois est passé. Mais je suis heureuse car maintenant les mauvaises choses qui sont arrivées sont rentrées dans l’ordre et place au calme après la tempête. Je profite de mon temps libre pour me reposer, lire, écrire, m’occuper de mon blog, boire des thés, rester sous mon plaid et préparer mon prochain retour en Suisse 🙂

Milan est vraiment une très belle ville où il est agréable de se balader. Notre appartement se trouvait à Corso di Porta Ticinese (dans le quartier tessinois comme son nom l’indique) à 15 minutes à pied du Dôme. Cette rue est remplie de magasins et de places pour manger. Nous sommes allés au restaurant Cantina Della Vetra le samedi soir et c’était délicieux. Pour prendre le petit déj ou casser la croûte à midi, il y a le EatMe & Go via Torino que je vous recommande. Je l’ai déjà dit mais la nourriture italienne est tellement bonne, ça faisait partie d’une des raisons pour lesquelles je me réjouissais de retourner là-bas. On a presque mangé que des pâtes et des pizzas mais l’Italie est le meilleur endroit de la terre pour déguster ce genre de plats !

Nous sommes partis à Milan car j’avais offert ce séjour à mon copain pour Noël avec des places pour un match de foot à San Siro (le stade de foot de la ville). Nous avons donc vu l’Inter contre Milan (deux équipes de la même ville, ça s’appelle un derby pour les non-initiés) et c’était, comment dire, épique ! Nous étions placés dans le camp des supporters adverses (je ne savais pas quand j’ai pris les places) et pour illustrer notre situation, je dirais que nous étions deux biches égarées au milieu d’une meute de loups affamés. Nous avions des bonnes places, juste derrière le but, au premier rang. Des gens étaient déjà assis sur nos sièges et ne voulaient pas nous laisser nous asseoir car mon copain avait une petite écharpe de l’Inter autour du cou (je dis bien une petite écharpe nouée, pas un drapeau nazi de 4 mètres sur 10. Quoique je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que ça serait mieux passé !). Après avoir discuté quelques instants avec ces cinglés charmantes personnes, ils se sont levés et nous ont laissé nos places. Pour éviter qu’on se fasse couper un membre (et après que le chef du lieu soit venu vers nous pour nous expliquer qu’ici, c’était pas des rigolos et qu’il fallait ranger cette maudite écharpe), mon copain l’a enlevé et nous avons pu regarder le match plus ou moins tranquilles. Plus ou moins tranquilles car au deuxième étage, juste au-dessus de nous, c’est la place des Ultras, c’est-à-dire des malades mentaux grands supporters alcoolisés et torses nus qui ne vivent que pour ça. Ils chantent durant tout le match, ils lancent des bières dans la foule, ils font exploser des pétards, des fumigènes, ils ont des banderoles, des drapeaux.. C’est toute une organisation. Ils ont complètement le contrôle du lieu, il n’y a aucune force de l’ordre pour les gradins. Il y a quelques policiers au bord du terrain pour empêcher toute intrusion sur la pelouse. Mais pendant ce temps, on peut crever peinard en tribune.

En plus de la menace qui planait au 2ème, j’avais peur que les gens derrière nous courent jusqu’aux barrières en s’exclamant de joie et nous piétinent si un but était marqué. Mon copain m’avait dit qu’au 2ème étage par exemple, lorsqu’il y a un but, les gens descendent de 2 ou 3 rangées de sièges car tout le monde pousse.. J’ai quand même fait remarquer à mon cher et tendre que par chance, je ne suis pas quelqu’un d’anxieux, car là, c’était quand même bien dosé. Il m’a répondu pas de souci t’inquiète pas on risque rien. Sauf que quand on est sorti du stade, il m’a dit je voulais pas t’effrayer mais j’avais quand même un peu peur. Hahaha. J’ai bien rigolé en tout cas.

Honnêtement, malgré ces petits rebondissements, j’ai passé un super match. L’ambiance était vraiment folle, j’avais presque envie de chanter et de sauter avec les autres ! Il y avait autant à regarder sur le terrain que dans les gradins, un grand spectacle pour moi ! Le seul point négatif, c’est que l’équipe de mon copain a perdu 3 à 0, qu’il était entouré de supporters de l’équipe adverse qui exprimaient leur grande joie et qu’il ne pouvait pas dire un mot sous peine de se faire zigouiller. Un grand moment !

milano1

milano2

milano7

milano9

milano10

milano6

milano55

milano5

milano8

Quel joli ciel, le lundi soir, en allant à l’aéroport pour rentrer à Paris.. Une merveilleuse façon de terminer le week-end et dire au revoir à l’Italie.

3 commentaires

  • Svet
    février 18, 2016

    wow Magnifique!!

    ça fait très envie d’aller à Milan!!! Mais pour le match euh…. ça devait être comme tu l’exprimes si joliment « épique ». Je vous imagine bien là bas les deux, tous petits, entourés de ces malades!!!! Génial

    Très belles photos.. Aurais-tu un nouvel appareil?

  • Elisabeth
    février 20, 2016

    Amusante l’anecdote sur le match ! Je suis en train de préparer un séjour à Milan et je suis ravie de trouver enfin des petites histoires sur la vie milanaise, plutôt que des récits tout neutres 🙂

    • Ally Bing
      février 20, 2016

      Hello Elisabeth ! Merci pour ton petite mot, ça m’a fait super plaisir 🙂
      J’ai rajouté les noms de deux endroits où nous avons mangé dan le 2ème paragraphe, si cela peut t’être utile 🙂 Et je te conseille d’aller voir La Cène de Léonard de Vinci ! Il faut réserver bien à l’avance sur internet pour avoir une place 🙂
      A bientôt 🙂 xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *