Une semaine à New York – Partie II

On se retrouve aujourd’hui avec le récit et les photos de la deuxième partie de notre séjour à New York.

J’espère que cette seconde visite vous plaira ♥

JOUR 5
Brooklyn (Williamsburg / Bushwick / Dumbo) – Promenade Brooklyn Heights

Nous avons passé toute la journée à Brooklyn en commençant par Williamsburg que nous avons rejoint en bateau. C’était une idée assez cool car ça nous a permis de longer la baie en naviguant sur l’Hudson tout en passant sous les deux ponts. Le tout pour moins de 3 dollars. Petit tour à Williamsburg puis à Bushwick où on a pu voir de superbes fresques sur les murs des maisons. J’ai découvert sur internet que ce quartier était le plus dangereux de New York jusqu’à la fin des années 90. Une lutte contre la criminalité a été mise en place par les pouvoirs publics au milieu des années 2000 pour réhabiliter la zone et améliorer la qualité de vie des habitant.e.s. De mon côté, je n’ai pas beaucoup aimé cette partie de la ville, sauf les graffitis qui sont vraiment magnifiques. J’ai trouvé que c’était tout de même un peu glauque (mais sans aucun danger). Il n’y a pas grand chose à part des allées d’immeubles qui semblent dater d’un autre temps. C’était aussi un jour où il faisait très gris, ça ne doit pas avoir aidé. J’avais l’impression de me promener dans une cité industrielle désertée. Williamsburg et Dumbo sont des quartiers plus jolis et me semble-t-il plus branchés. Nous avons terminé la journée par la promenade de Brooklyn Heights qui offre une superbe vue sur Manhattan.

⇒ Restos : Roberta’s | Pinto (goûtez le thé froid maison, un délice !)

JOUR 6
Ellis Island – Downtown – Highline – Lion King

Le matin, départ pour Ellis Island en bateau. Juste avant d’embarquer, nous sommes passés au Playa Bowls pour prendre un petit-déjeuner à l’emporter. Un açai bowl de l’espace ultra bon mais tellement grand qu’il peut facile nourrir 5 personnes. On se l’est partagé et on a eu bien assez. Nous avons vu la Statue de la Liberté depuis le bateau sans nous y arrêter (plein de gens nous avaient dit que ça ne valait pas la peine).

Ellis Island était une visite super intéressante. C’est l’île sur laquelle arrivaient tous les immigré.e.s avant de pouvoir entrer aux États-Unis. Ce centre fédéral d’immigration fut ouvert en janvier 1892 et fermé en novembre 1954. Durant toutes ces années, 12 à 14 millions de demandes y ont été inspectées. A l’aide d’un guide audio et d’expo photos, on suit les différentes étapes par lesquelles devaient passer les immigré.e.s avant de pouvoir rejoindre New York et le reste du territoire américain. En effet, après un voyage en mer d’une dizaine de jours, ils/elles étaient contrôlé.e.s pour vérifier qu’ils ou elles étaient en bonne condition physique et mentale. Le parcours est très bien réalisé et on arrive vraiment à se mettre à la place de ces gens. Il faut s’imaginer que ces personnes ont quitté l’Europe au début des années 1900 avec deux valises pour tout bagage et elles sont arrivées dans un pays dont elles ne parlaient pas la langue et ne connaissaient rien de ce qui les attendait. C’est tellement courageux !

Plus loin dans la visite, on découvre les dessins qui représentent les craintes d’une partie de la population américaine durant ces années de grande immigration. Ce qui m’a marqué, c’est que nous pourrions dessiner exactement les mêmes aujourd’hui, 100 ans plus tard. Ce n’est plus écrit EUROPE mais AFRIQUE. Il y a 100 ans, c’était nous, les habitant.e.s de l’Europe, qui partions aux États-Unis à la recherche d’un monde meilleur. Aujourd’hui, ce sont les habitant.e.s de l’Afrique qui font la même chose. Ça donne à réfléchir.

En rentrant, nous avons emprunté la Highline, une jolie balade au vert, puis nous sommes allés voir la comédie musicale du Roi Lion. Je n’avais jamais assisté à un spectacle pareil, c’était magnifique ! Lorsque la pièce commence, le décor de la jungle se dresse partout. Des dizaines de personnages arrivent sur scène, des lions, des girafes et d’autres animaux arrivent sur scène. Un orchestre joue en live et tous les comédien.ne.s chantent. C’était superbe et je vous conseille vraiment d’y aller si vous en avez l’occasion.

⇒ Restos : Playa Bowls (meilleur bowl de la semaine) | 5 Napkin (meilleur burger de la semaine)

JOUR 7
Pont de Brooklyn – Central Parc – Soho – East Village

Le matin, retour à Brooklyn en métro pour traverser le pont à pied. Nous sommes ensuite montés à Central Parc pour nous y balader. C’est vraiment très joli et ça fait du bien de retrouver un peu de nature.

Le soir, j’ai rejoint ma copine Amy du blog Food Etcaetera (une suissesse qui vit à New York depuis quelques années). C’était vraiment cool de se rencontrer en vrai après avoir fait connaissance en ligne grâce à nos blogs 🙂 Nous avons mangé ensemble puis elle m’a emmenée dans un speakeasy. Je ne connaissais pas du tout le concept mais je l’ai découvert sur son blog. A la base, les speakeasies étaient des établissements cachés, des bars, qui vendaient de l’alcool pendant la période de la prohibition. Pour y entrer, il fallait en connaître l’emplacement et parfois donner un code.

Aujourd’hui, pour rester dans le même état d’esprit, les entrées des speakeasies sont généralement toujours cachées et bien souvent, on ne peut pas savoir qu’il y en a un juste en passant devant. Nous sommes allées à The Raines et il n’y avait effectivement pas de devanture. Juste une porte qui donnait sur des escaliers qui descendaient. Amy s’est dit que ça devait être là (c’est une grande connaisseuse de ces lieux haha). En bas, une hôtesse nous a ouvert et on s’est retrouvées dans une pièce merveilleuse. Ambiance hyper feutrée, très tamisée, avec des petits espaces, tous délimités par des rideaux, dans lesquels se trouvaient deux canapés l’un en face de l’autre avec un grand miroir sur la paroi murale. Du jazz en fond sonore, une carte de cocktails délicieux et un petit bouton à appuyer pour appeler la serveuse lorsqu’on a choisi. J’avais l’impression d’avoir fait un saut dans le temps et d’être dans les années 20. On a vraiment passé un super moment. Ce speakeasy fut l’une de mes expériences insolites préférées à New York !

JOUR 8 & 9
MoMa – Shopping

Nos deux derniers jours ont été plutôt tranquilles puisqu’on les avait réservé pour faire un peu de shopping. Le vendredi matin, nous avons visité le MoMa durant quelques heures et j’ai vraiment adoré ce musée et toutes les œuvres exposées. Le soir, nous avons mangé au Fonda, un restaurant mexicain qui était au bout de notre rue que nous avait conseillé notre logeuse Airbnb. On y a vraiment très bien mangé et si vous y passez, je vous conseille le guacamole à partager en entrée. Un délice !

Le samedi, après quelques heures de shopping et quelques affrontements avec nos valises pour parvenir à faire entrer toutes nos affaires, on est partis pour l’aéroport. On est arrivés à la maison dimanche matin à 7h et ce fut la fin de cette belle semaine à New York !

⇒ Restos : Fonda (celui de Chelsea) | Ben’s Cookies

J’espère que cette visite virtuelle vous a plu ♥

7 commentaires

  • Soa
    mai 15, 2019

    Un rêve ! Génial ! Es-tu allée à Serendipity ?

  • Lucie
    mai 15, 2019

    … Ah ce Lion King! J’en ai encore les frissons rien que de me replonger dans mes souvenirs 🙂 Vous avez aussi chanté toute la fin de la soirée? Hihi! Génial tes articles, comme d’hab :-)))

  • Emma
    mai 16, 2019

    Je ne connaissais pas du tout les speakeasies avant de lire ton article et tu m’as vraiment donné envie d’en tester un. Il faudra que je m’en souvienne si je vais à New-York 🙂

  • Em
    mai 19, 2019

    Aaaah New York <3 Même après trois visites en peu de temps, j'ai hâte d'y retourner et de reprendre ma dose !
    J'aime beaucoup les speakeasies, c'est cool que tu aies testé avec une personne presque locale 😉
    Belle journée,
    xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *