Highlands | Glencoe & Glenfinnan

On se retrouve aujourd’hui pour la suite de mon voyage en Écosse où j’ai passé une semaine à la fin du mois de mai. Le premier volet se trouve ici ; vous y trouverez le récit de mes premières excursions ainsi que les raisons qui m’ont motivées à voyager seule. Dans cet article, nous partons pour la vallée de Glencoe (superbement immense), Glenfinnan (pour voir le Jacobite Train) et nous terminerons au Glencoe Lochan, un petit coin de paradis au milieu de la forêt.

J’avais lu beaucoup de bien concernant Glencoe et les Three Sisters et je voulais vraiment m’y rendre. Le seul bémol, c’était le trajet : seulement 80 miles (environ 128km) mais plus de deux heures de voiture pour y arriver depuis ma petite lodge située à Beauly. En effet, dans les Highlands, la circulation se fait soit sur une route composée d’une voie dans chaque sens, soit sur une voie unique, où l’on croise à intervalle régulier grâce à des passing places (des retranchements de chaque côté de la route tous les 50-100 mètres pour s’y glisser le temps de croiser avec les voitures venant en sens inverse). J’ai donc sélectionné plusieurs activités qu’on pouvait faire à Glencoe et je suis partie aux aurores pour cette grande journée.

GLENFINNAN
Jacobite Train & Viaduc de Glenfinnan

Après plus de 2h de voiture, j’arrive au Viaduc de Glenfinnan afin de voir passer le Jacobite Train rendu célèbre par les films d’Harry Potter. Le spectacle est magnifique ! Le paysage au loin est brumeux, la locomotive fait tchou-tchou et elle émet une belle fumée blanche. C’est vraiment féerique. Les passagers à l’intérieur nous font coucou depuis les fenêtres et nous leur rendons leur coucou depuis notre colline. (Contrairement à ce qu’on pourrait croire sur les photos, je n’étais pas toute seule sur ma montagne à regarder le train. A mes côtés, une cinquantaine de touristes vêtus de k-way jaune, bleu et vert haha).

Une fois le train passé, je me promène dans les alentours et j’en profite pour observer ce viaduc sous d’autres angles. Cette construction au milieu de la nature est vraiment impressionnante et on se sent tout.e petit.e en étant au-dessous !

Si cela vous dit d’y aller, sachez que le train passe aux environs de 10h45 tous les matins (horaires ici). Il y a une petite marche de 10/15 minutes pour se rendre à l’endroit d’où sont prises les photos. Deux parkings sont disponibles sur place (le premier est payant, le deuxième est gratuit mais très petit). Il n’y avait plus de place nulle part quand je suis arrivée alors je me suis garée dans l’herbe en m’engageant sur la rue à gauche de la route.

GLENCOE
Three Sisters – Lost Valley – Glencoe Lochan

Après cette première visite à Glenfinnan, je reprends la route en direction de Glencoe où j’ai trois activités prévues : voir les Three Sisters, trois belles montagnes les unes à côté des autres, faire une randonnée dans la Lost Valley (dont le chemin se situe entre deux desdites montagnes) et trouver une petite maison isolée toute mignonne.

♥ Three Sisters

Je ne sais trop comment décrire ce que l’on ressent quand on arrive à Glencoe. C’est une vallée immense avec une route qui la traverse en son milieu, on a l’impression de faire 3cm de hauteur à côté de toute cette immensité. J’avais la bouche ouverte, les yeux écarquillés et je répétais wahou au fur et à mesure que j’avançais. Le temps était couvert et les nuages qui se promenaient sur les sommets des montagnes conféraient au paysage une ambiance assez magique.

♥ Lost Valley

Devant les Three Sisters se trouve un petit parking qui est le lieu de départ de la randonnée pour la Lost Valley. Il n’y avait pas vraiment d’indication mais j’avais lu qu’il fallait descendre à partir de la gauche. C’est ce que j’ai fait et j’ai suivi le chemin (et les gens). C’était la bonne route.

J’ai donc commencé cette petite randonnée de 4 kilomètres. Sur le guide, ils estimaient la durée entre 3h et 5h. Je ne sais plus exactement combien de temps j’ai fait mais en marchant à un bon rythme on fait moins de 3h. Le sentier est sinueux et parfois difficile. Par exemple, il faut escalader un mur de pierres (une personne d’un groupe qui redescendait était coincée quand j’y suis passée, c’était très rigolo. Elle pleurait de rire et son pantalon était déchiré de partout, on aurait dit qu’elle avait traversé une zone de combat haha), passer dans des endroits très étroits où il vaut mieux éviter de tomber sinon on meurt ou encore traverser une rivière en trouvant des galets pour ne pas se tremper les pieds. J’ai trouvé cette marche très amusante et j’avais l’impression d’être une petite cabri qui sautait de caillou en caillou.

Arrivée en haut, je me suis assise sur un rocher pour manger une banane et me reposer un moment. Il faisait froid et il y avait du vent mais la montée m’avait bien réchauffée. J’ai repris le chemin de la descente pour retourner à ma voiture. Quelques mètres plus bas, j’ai croisé un couple au bord des nerfs, ils parlaient français alors je leur ai dit qu’ils étaient bientôt en haut. La femme m’a répondu en riant « ça fait 45 minutes qu’il me dit ça ! », on a rigolé et on a continué nos marches respectives. Ce fut un moment très sympa, autant à la montée qu’à la descente, car on échange quelques mots avec les autres randonneurs, on se donne des conseils par où passer, on s’encourage, il y a même deux personnes qui m’ont proposé de me tenir la main pour sauter du gros rocher dont je parle ci-dessus. Une très jolie expérience !

Pour terminer, je voulais vous partager quelques mots au sujet de la Lost Valley car son histoire est intéressante. En effet, ce sentier étroit qui mène à une prairie plate (voir photo 4 ci-dessous) est presque invisible depuis la vallée, on ne peut pas se douter qu’il y a un pâturage à cet endroit. Le clan des Macdonalds utilisait donc cet espace protégé, secret et difficile d’accès pour y faire paître leur bétail et éviter qu’on ne leur vole. Je me suis tout de même demandée durant toute la montée comment ils faisaient pour amener leurs animaux jusque là-haut !

La vue lorsqu’on redescend depuis la Lost Valley (le parking est en face au milieu)

♥ Glencoe Lochan

Après ma petite randonnée et quelques arrêts en route pour observer le paysage, j’étais un peu frigorifiée car la météo n’était pas au top ce jour-là. Il avait plu et il faisait assez froid. Sur le chemin du retour, j’ai donc longuement hésité à m’arrêter au Glencoe Lochan pour y faire la petite marche que j’avais prévue. Cela dit, j’en avais entendu beaucoup de bien et je me suis motivée à y aller.

Ce fut une superbe balade autour de ce lochan (petit loch, loch = lac ou étendue d’eau) construit par un baron, Donald Alexander Smith. En 1895, lui et son épouse, Isabella Sophia Hardisty, quittent le Canada et emménagent à Glencoe. Quelques mois plus tard, Isabella a le mal du pays. Donald fait alors planter des arbres et construit ce lac artificiel afin de recréer l’ambiance du Canada. Le résultat est merveilleux et c’est un lieu qui mérite vraiment que l’on s’y arrête.

Il y a trois balades possibles, j’ai choisi celle qui fait le tour du lac, toute simple et paisible. Les couleurs sont superbes et les vues sont belles de tous les côtés, avec différentes hauteurs de montagnes et d’arbres qui se reflètent dans l’eau. Il y a même tout plein de petits canards qui vivent leur meilleure vie dans ce joli décor.

Ce fut une parfaite dernière balade pour terminer cette journée riche en paysages incroyables. J’ai pris la route du retour au volant de ma petite voiture et j’ai parcouru les 80 miles jusqu’à Beauly où je me suis arrêtée au restaurant indien pour prendre un plat à l’emporter. J’ai terminé ma journée en mangeant devant un épisode de Sex and the City dans ma petite lodge chérie.

A bientôt pour la suite de mon voyage !

Retrouvez mon premier article de cette série consacré à Glen Affric & au Loch Ness.

4 commentaires

  • Amtiss
    octobre 25, 2019

    Ton article fait vraiment rêver. J’ai toujours été attirée par l’Ecosse, et encore plus depuis que je suis devenue fan de la série Outlanders qui est une vraie ambassadrice des Highlands!

    • Melody | Ally Bing
      octobre 30, 2019

      Merci beaucoup 🙂 Ahh oui je comprends, j’ai souvent entendu parler de cette série 🙂

  • Svetlana
    octobre 31, 2019

    Ça fait trop envie ! Splendides les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *