Une semaine dans les Highlands | Glen Affric & autour du Loch Ness

Ce dimanche aux allures d’automne m’a donné envie de me replonger dans mon séjour en Écosse au mois de mai dernier. Ce voyage fut très spécial car c’est la première fois que je partais une semaine entière toute seule en vacances.

C’est à la fin de l’année 2018 que l’idée a commencé à germer en moi. Je ne saurais pas l’expliquer mais il y avait quelque chose qui m’attirait beaucoup dans le fait de m’imaginer partir à la découverte de terres inconnues en solitaire. Je me faisais une sorte de film trop chouette de ce que pouvait être une semaine en tête-à-tête avec moi-même dans un pays étranger. J’avais deux critères importants pour le choix de la destination : voir de superbes paysages et trouver une petite maison isolée au milieu de la nature. Après quelques recherches sur internet, mon choix s’est porté sur l’Écosse et plus particulièrement sur les Highlands, la région qui se trouve tout au nord du pays et qui est géographiquement assez isolée.

Je suis partie à la fin du mois de mai car j’avais lu que c’est une des meilleures périodes pour visiter les Highlands. Les températures y sont plus ou moins clémentes et surtout, il n’y a pas de midges, ces affreux petits moustiques qui prolifèrent durant les mois d’été et qui vous mangent tout.e cru.e. J’ai abordé mon voyage de façon assez sereine, je n’avais qu’une seule véritable crainte : me faire agresser par le tueur à la hache au milieu de la nuit dans mon chalet (j’ai trop regardé Esprits Criminels). Cela dit, je n’avais pas anticipé le stress qui s’est emparé de moi lorsque je me suis assise dans ma voiture de location, avec le volant à droite. J’avais une trentaine de minutes de route pour rejoindre ma petite maison en conduisant de l’autre côté et en prenant les ronds-points dans l’autre sens. Ce fut un moment difficile mais j’ai respiré un grand coup et je me suis dit que je pouvais y arriver. Et j’y suis parvenue. Saine et sauve. J’ai d’ailleurs fait plus de 800 kilomètres en une semaine au volant de ma petite automobile sans accident ni égratignures (mais en roulant du mauvais côté de la route un soir où j’étais pas hyper concentrée hahaha – mais j’ai réalisé assez vite et il n’y avait personne en face).

Le but de ma semaine n’était pas d’avoir un planning surchargé et des visites à profusion. Je voulais aussi avoir le temps de lire, écrire, faire du yoga et me reposer. Je suis partie sans rien planifier avant d’arriver sur place, j’avais simplement emporté avec moi quelques guides empruntés à la bibliothèque. Chaque soir, je prenais un petit moment pour organiser ma journée du lendemain ou du surlendemain, en fonction de la météo et de mes envies. C’est ça qui est chouette aussi quand on voyage seul.e, on peut faire absolument ce qu’on veut et quand on veut.

Pour résumer au mieux cette semaine et, peut-être, vous donner envie de partir visiter cette belle région d’Écosse, je vous proposerai trois articles dans lesquels je regroupe les visites proches géographiquement. Aujourd’hui, je vous emmène à Glen Affric, Urquhart Castle et autour du Loch Ness (est-ce que j’ai vu Nessie ? Vous le saurez en lisant ces prochaines lignes..)

MA PETITE MAISON

Avant de partir à la découverte de paysages magnifiques, voici la fabuleuse petite lodge dans laquelle j’ai posé mes valises pour la semaine. Je ne souhaitais pas faire un road trip et changer de lieu tous les 2/3 jours, c’est pourquoi j’ai choisi un seul logement, même si cela impliquait parfois de longs trajets en voiture. J’étais si heureuse de retrouver ma jolie lodge chaque soir après avoir arpenté les sentiers écossais. L’intérieur est très soigné et l’espace salon / cuisine ouverte avec ses grandes baies vitrées tellement cosy. C’était un petit cocon au milieu de la nature et il y avait même des animaux qui venaient régulièrement me rendre visite.

Cette lodge est située à quelques kilomètres du village de Beauly dans un parc de plusieurs habitations. Même si je souhaitais vivre en autarcie, j’aurais presque préféré avoir des voisins/voisines pour me rassurer un peu mais je fus seule tout le séjour. Je ne vous cache pas que j’ai quand même un peu flippé chaque soir quand il faisait nuit noire car je savais qu’il n’y avait personne à deux kilomètres à la ronde (et je ne vous parle pas du premier soir où un animal s’est mis à creuser dans le sol juste derrière ma chambre à coucher #crisecardiaque). Mais j’ai survécu. Et je pouvais compter sur mes copines qui m’écrivaient chaque matin « t’es encore vivante ? » ou « est-ce que tu as vu le tueur à la hache ? ».

GLEN AFFRIC
Dog Falls – Beinn a’Mheadhain – River Affric

Au lendemain de mon arrivée, j’ai pris ma voiture et je suis partie à Glen Affric pour ma toute première excursion en terres écossaises. Ce n’était pas très loin de chez moi et j’avais lu de bons retours sur les blogs et dans mes guides. Glen signifie vallée. Il y a beaucoup de Glen dans les Highlands et ils sont généralement caractérisés par leurs longueur et profondeur.

Je me suis basée sur ce guide pour organiser mes marches de la journée. Je ne suis de loin pas une grande randonneuse mais je dois dire que les durées indiquées dans les différentes brochures que j’ai consultées sont largement sur-évaluées. Bien souvent, les marches ont duré la moitié du temps moyen indiqué, voire un poil plus, autant à Glen Affric que lors de mes autres balades. Cela peut être une information utile dans le cas où vous organisez votre journée en fonction de ces estimations.

♥ Dog Falls

Après avoir fait un petit arrêt sur la route pour acheter un pique-nique, j’ai débuté ma journée par un premier arrêt à Dog Falls où j’ai fait les trois randonnées conseillées, le Coire Loch Trail, le Dog Falls Trail et j’ai terminé par le Viewpoint Trail. Je suis partie dans le sens des aiguilles d’une montre et j’ai suivi le parcours, en descendant et remontant le chemin où se retrouvent le Coire Loch Trail et le Dog Falls Trail. C’est très bien indiqué, il suffit de suivre les panneaux selon les couleurs (dans mon cas jaune, rouge et blanc).

La montée entre Coire Loch Trail & Dog Falls Trail

Le Loch Coire, perché au milieu de la forêt

Le Viewpoint

Des bancs sont installés à chaque point de vue pour que l’on puisse s’y asseoir et contempler le paysage dans un silence étourdissant. Durant toutes ces marches, je n’ai croisé ici ou là qu’un ou deux randonneurs. C’est un sentiment très particulier de se retrouver seule au milieu de la nature dans un lieu si loin de chez soi.

Ce qui m’a fascinée, ce sont ces endroits qui d’un coup surgissent de nulle part. On marche ou on roule et subitement, on arrive devant un spectacle magnifique où la nature est gigantesque et à perte de vue, quand ce n’est pas un loch (= étendue d’eau) qui apparaît là où l’on ne l’attend pas.

♥ Loch Beinn a’Mheadhain

Une fois ces trois premières marches terminées, j’ai repris la voiture et j’ai continué ma route le long de Glen Affric pour atteindre le Loch Beinn a’Mheadhain. Dans le guide, il est conseillé de s’y arrêter pour pic-niquer et c’est ce que j’ai fait. Je me suis installée au bord de l’eau, face à cette magnifique vue, et j’ai mangé en contemplant le paysage.

♥ River Affric

J’ai ensuite repris la route pour atteindre River Affric, le dernier arrêt de ma journée. Ici, j’ai fait les marches conseillées, à savoir la montée jusqu’au point de vue Am Meallan avant d’emprunter le sentier du River Trail, une très jolie balade calme et apaisante au bord de la rivière, au son de l’eau qui ruissèle sur les rochers.

Am Meallan Viewpoint Trail

River Trail

URQUHART CASTLE

Pour ma deuxième journée de visites, je suis partie pour le Musée du Loch Ness, Urquhart Castle, le tour du Loch Ness et la caravane de Steve Felhtam, le Nessie Hunter installé au bord du lac depuis 1991. (Carte de mon trajet).

J’ai commencé par le musée « Loch Ness and Exhibition Centre » qui retrace l’histoire de Nessie. La visite s’effectue en passant d’une salle à une autre où sont projetées des vidéos abordant la naissance du mythe, les caractéristiques du lac, les recherches qui ont eu lieu. Je ne dirais pas que je vous conseille d’y passer car ce n’était de loin pas le musée du siècle mais si vous avez un niveau d’anglais suffisant, pourquoi pas y faire un stop (qualité du son mauvaise + accent écossais = compréhension difficile).

Je me suis ensuite dirigée vers Urquhart Castle, un très joli château en ruines situé sur les bords du Loch Ness. Ce fut une balade apaisante car la vue est magnifique. Je suis restée un long moment au sommet du château à regarder le lac qui s’étend à perte de vue. J’ai scruté l’eau attentivement à la recherche de Nessie, mais sans succès.

AUTOUR DU LOCH NESS

J’ai ensuite repris la route et départ pour le tour du lac en passant par Fort Augustus. J’avais lu que ce n’est de loin pas la plus belle partie des Highlands mais peu importe, ce lac et Nessie m’intriguent énormément. Je me souviens exactement de la première fois où j’ai découvert l’existence de ce monstre. Ma maman avait un vieux livre qui parlait de mythes et légendes et je l’avais ouvert alors qu’elle triait sa bibliothèque. Elle m’avait alors raconté l’histoire de Nessie et j’avais pris le livre pour lire tout le chapitre qui lui était consacré. Je ne sais pas trop pourquoi mais j’adore ces récits fantastiques et j’aime croire à l’existence de ces créatures. De plus, j’avais écouté l’épisode d’Affaires sensibles qui lui était consacré quelque temps avant de partir et cela avait à nouveau éveillé tout mon intérêt pour Nessie.

Je suis très heureuse de cette balade autour du lac car j’ai eu l’occasion de voir deux endroits absolument magnifiques. Comme je le disais plus haut, il est très fréquent d’arriver subitement sur un paysage qui vous coupe le souffle. Un lac là où on ne l’attend pas (photos 1 et 2 ci-dessous) ou des montagnes qui se dressent à perte de vue (photos 3 et 4). Si les photos 1 et 2 sont assez fidèles à la réalité, elles ne traduisent pas la beauté du spectacle qui est apparu devant moi sur les photos 3 et 4.

Arrivée en haut d’une crête, j’ai découvert une immense vallée avec des montagnes à l’infini et un ciel immense. Je suis sortie de la voiture et je fus envahie par un silence comme j’en ai rarement entendu (peut-on entendre le silence ?). Il n’y avait que le bruit du vent dans mes oreilles. J’en garde un souvenir très émouvant car je me suis littéralement retrouvée clouée sur place, abasourdie par tant de beauté. Cela me rappelle beaucoup la Laponie. Ce sont des endroits où il n’y a pas d’activité humaine à des dizaines de kilomètres à la ronde. C’est un silence vraiment très spécial que je n’ai retrouvé qu’en des lieux comme ceux-ci.

J’ai terminé mon tour du lac en m’arrêtant près de la caravane de Steve Feltham. En 1991, il a quitté sa femme et mis en vente sa maison pour venir s’installer au bord du Loch Ness à la recherche du monstre. Après 24 années d’observation, Steve a mis un terme à sa quête et a décrété que Nessie n’est probablement qu’un « gros poisson » #tristesse. Je me suis arrêtée au Dores Inn, un restaurant juste à côté, pour manger avant de reprendre la route pour ma petite maison au milieu de la forêt.

A bientôt pour la suite de mon voyage !

Êtes-vous déjà allé.e en Écosse ? Avez-vous aimé ? Est-ce un voyage qui pourrait vous intéresser ?

Avez-vous vu Nessie ? 😉

6 commentaires

  • chicasderevista
    septembre 12, 2019

    Super cet article 🙂 C’est un voyage que j’ai très envie de faire, et j’espère très bientôt 🙂
    Tes photos donnent envie d’y aller en tout cas. Bon par contre, je crois que moi je n’aurais pas supporter les bruits le soir en étant toute seule haha (trop peureuse lol).

    J’ai hâte de lire tes autres articles sur ce voyage 🙂

    • Melody | Ally Bing
      septembre 13, 2019

      Merci beaucoup 🙂 Je te le souhaite, c’est vraiment un très beau pays 🙂

  • Emilie
    septembre 12, 2019

    Wouah ça fait envie!! Tes photos sont belles! Pas encore visité mais c’est un projet pour avril 2020. Du coup ton article m’inspire beaucoup et je me réjouis de connaître la suite!

    • Melody | Ally Bing
      septembre 13, 2019

      Merci beaucoup Emilie 🙂
      Super pour avril 2020, je te le souhaite, c’est vraiment un trop beau pays 🙂

  • Svet
    septembre 16, 2019

    C’est monstre monstre beau!!!!!

    Love you baby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *