Cultiver le bonheur & être heureux

L

e dimanche est une journée spéciale durant laquelle j’aime prendre le temps de faire les choses que j’aime. C’est une journée qui n’est pas toujours joyeuse pour ceux qui n’ont pas envie de retourner au travail le lendemain. D’ailleurs, d’après une recherche que j’ai lue il y a quelque temps, le samedi est le jour où les gens se sentent le plus heureux. Dès le dimanche après-midi, ce sentiment diminue déjà. Pourquoi ne pas essayer de contredire cette étude et être heureux tous les jours de la semaine plutôt qu’un seul ? Je pense que tout est une question d’état d’esprit. Pourquoi ne pas percevoir le dimanche comme un deuxième samedi plutôt que comme le dernier jour du week-end ?

Ceci me mène à la question suivante : qu’est-ce que le bonheur et comment être heureux ? Je crois que c’est quelque chose qui se décide. On est pas heureux comme ça, sans rien faire, je crois que le bonheur ne nous tombe pas dessus si on ne se pose pas la question. Tellement de gens vivent et ne savent pas, ne se questionnent pas, s’ils sont heureux ou non. Être heureux et voir la vie du bon côté est quelque chose qui se cultive. C’est un travail au quotidien qui se construit et s’entretient. J’ai lu beaucoup de livres et d’articles à ce sujet durant ces dix dernières années. Je constate que j’ai intégré toutes ces petites choses qui sont, selon moi, les clés du bonheur et je les applique au quotidien sans m’en rendre compte.

Tout d’abord, je ne sais pas si vous connaissez la pleine conscience ? C’est un état d’esprit, une manière de vivre, dont les origines viennent de la méditation et du bouddhisme. Pour résumer, je dirais que c’est le fait de vivre les choses au moment où elles se passent. Être pleinement conscient de son être, physique et psychique, en tout situation. Cela nécessite d’être attentif à soi-même et à ce que l’on ressent : sentir les rayons du soleil se poser sur notre visage lorsqu’on marche, faire attention à ces hirondelles qui mangent dans l’herbe, savoir s’il l’on a froid, chaud, faim, comment on se sent (fatigué, en pleine forme) et savoir identifier l’origine de ces sensations (pourquoi ?). En d’autres mots, il s’agit de vivre pleinement chaque instant, être totalement présent et conscient de toutes les sensations qui nous traversent durant une journée au moment où elles se présentent à nous. Par exemple, regarder la télé en faisant défiler son fil Facebook sur son téléphone, ce n’est pas de la pleine conscience. Notre esprit n’est focalisé sur aucun des deux et on fait davantage passer le temps qu’être réellement concentré sur une activité qui nous fait plaisir. Faire attention à toutes les petites choses de la vie permet d’être plus serein, plus calme, davantage dans l’acceptation inconditionnelle de ce qui nous arrive plutôt que dans la réaction (impulsivité, auto-dépréciation, inquiétudes, stress). Essayez, demain, en allant au travail, d’être attentif à tout ce qui vous entoure et à vous-même. Regardez ce que cela vous fait d’y prêter attention.

Ensuite, j’essaie pour chaque situation, et même la pire, de toujours trouver le point positif qui en résultera. Toute situation qui nous arrive ne peut avoir que du négatif, il y a forcément des choses bénéfiques qui en ressortent. Pour illustrer, je me souviens en octobre 2014 lorsque j’ai commencé à chercher du travail en France. Trouver un emploi dans un pays avec 15% de chômage, un bac + 3 alors que tout le monde a bac + 5 et une licence qui ne sert pas à grand chose ici, je ne partais pas vraiment avec la balle dans mon camp. Que s’est-il passé ? J’ai trouvé rapidement un petit pourcentage dans un établissement scolaire et après 3 mois de recherches intensives, j’ai enfin été engagée en CDI. Ces mois ont été difficiles mais je n’ai jamais baissé les bras. Je savais que je trouverais. Je ne savais pas quand mais j’y croyais. Si je vous raconte ça, c’est pour vous montrer qu’aujourd’hui, je vois le bénéfice de ces mois de recherches. Je sais dorénavant que je pourrai toujours me débrouiller, dans n’importe quelle situation. A la fin du mois de mars, je retourne en Suisse, il va falloir que je cherche à nouveau du travail. Ce sera difficile mais je l’ai déjà fait en France où la situation était beaucoup plus difficile. Je vais donc y arriver cette fois aussi. J’ai appris à avoir confiance en moi, à persévérer et surtout à me dire que tout est possible. C’est une force que j’ai acquise grâce à ce qu’il m’est arrivé ces dernières années et je crois que cela participe au fait d’être heureux. Réfléchissez à une situation difficile que vous avez vécue et trouvez un point positif qui en est ressorti. Il y en a forcément au moins un. Gardez-le en mémoire, c’est un acquis qui restera pour toujours en vous.

Par ailleurs, je pense que le bonheur est quelque chose qui se décide et qui n’est pas continu. On est pas heureux toute la journée, je ne suis pas en permanence le sourire béat aux lèvres comme une ahurie. Je suis heureuse plein de petits moments chaque jour et c’est grâce à ces petits instants que je me sens bien au quotidien. Le matin, je suis heureuse quand je mets une musique que j’aime pendant que je me douche, je suis heureuse de voir la Tour Eiffel quand je sors de mon immeuble, de regarder les hirondelles aux Invalides qui sont toutes ensemble dans l’herbe, je suis heureuse à midi lorsque je mange devant Une Nounou d’Enfer, je suis heureuse le soir lorsque je bois un thé sur mon canapé et que je regarde une série ou que je fais mon blog. Tous ces moments me rendent heureuse, ils sont nécessaires à mon bien-être. Il est très important que je puisse prendre du temps pour moi chaque jour afin de bien fonctionner. Si, durant une semaine, je n’ai pas 5 minutes à moi, je rentre à minuit chaque soir, je vais au lit et je recommence ainsi le lendemain, je sais qu’au bout du troisième jour, je pleure. Pour de vrai. Il n’y a plus rien qui va et je dis que ma vie est horrible. Je sais comment gérer ça maintenant. Avec l’âge, on se connait quand même beaucoup mieux et je fais attention de ne pas me retrouver dans cette situation. Je veille donc à avoir chaque jour mes petits moments de bonheurs qui font que je me sens bien et que je suis heureuse. Essayez d’identifier les activités qui vous rendent heureux, notez-les, et ressentez la satisfaction qu’elles vous procurent lorsque vous les réalisez.

Pour terminer, je pense que  le bonheur ne dépend pas des autres. Certes, être en couple, avoir un travail qui vous plaît, vivre dans un joli appartement, sont des éléments qui embellissent la vie. Mais le fait d’être heureux, au fond de soi, ne dépend pas de ça. Je sais qu’on peut ne pas être d’accord avec moi. Aujourd’hui, je sais que l’on peut être heureux en couple et malheureux au fond de soi, tout comme on peut être malheureux en couple et heureux au fond de soi. Trouver le bonheur est un long chemin qui se fait seul et qui s’apprend. C’est un travail qui nécessite une grande connaissance de soi, de ses ressources, de ses faiblesses et la capacité de les faire cohabiter au mieux pour, justement, vivre heureux.

happy-sunday1

happy-sunday2

happy-sunday3

happy-sunday4

happy-sunday5

6 commentaires

  • Svet
    février 22, 2016

    Très bons conseils! Je suis tout à fait d’accord avec toi.
    Et j’essaie de m’appliquer à profiter plus de ces petits moments de bohneur, à les ressentir et à les vivre pleinement!

    Gros bisous!!!

    • Ally Bing
      février 23, 2016

      Merci ma biche 😀
      C’est bien mon petit poussin 😀
      Gros bisouus <3

  • Marie
    février 22, 2016

    Quel bel article sur le bonheur… 🙂 Je prends note pour la « pleine conscience », j’essayerai prochainement
    Le temps pour soi est une des choses les plus précieuses pour moi, et une des choses impératives au bonheur de chacun, je suis d’accord, et c’est pareil, si je n’ai plus de temps pour moi je pleure aussi eheh

    Bonne soirée 🙂 A bientôt

    • Ally Bing
      février 23, 2016

      Coucou Marie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait super plaisir 😀
      Tu peux regarder sur internet si la pleine conscience t’intéresse, il y a des tas d’articles à ce sujet 🙂
      A très vite xx

  • Alheana
    février 28, 2016

    J’ai l’impression que l’on a les mêmes références niveaux livres ! En tout cas tu l’as parfaitement exprimé et partagé envers des personnes qui eux n’avaient pas eu cette réflexion.
    Bisous.

    • Ally Bing
      février 29, 2016

      Coucou Alheana,
      Merci beaucoup pour ton petit mot ♡
      Je suis contente de voir quelqu’un qui lit le même genre de livres que moi haha 🙂
      Et merci pour ce compliment, ça me touche beaucoup.
      A bientôt & bisous ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *