Que faire à Berlin ?

Après les fêtes de Noël, je suis partie pour une petite escapade de cinq jours à Berlin. J’y étais déjà allée en 2009 et en 2011 et, depuis ces visites, j’ai décidé que Berlin était ma ville préférée. Non pas pour sa beauté car, même s’il y a de très beaux monuments, les dommages de la guerre sont encore bien présents (le centre-ville a été détruit à 60/70%), mais pour son empreinte historique. Cette ville me fascine pour ce qu’elle a vécu, en passant de la deuxième guerre mondiale jusqu’à la chute du Mur de Berlin. Tant d’évènements dramatiques s’y sont déroulés ; les stigmates sont encore bien visibles, il suffit de se promener dans les rues pour en être témoin. Mais j’aime aussi cette ville pour plein d’autres raisons : ses grands espaces, ses larges rues, la place à disposition pour se déplacer (on ne ressent pas l’oppression que l’on peut rencontrer dans d’autres grandes villes), ses petits immeubles qui font que l’on voit toujours très bien le ciel, le calme qui règne, la gentillesse des berlinois.

Lors de mes précédents voyages, j’ai acheté des photos sous forme de cartes postales représentatives de l’histoire de Berlin que j’ai affichées dans chacun de mes appartements depuis 2011 pour avoir une petite part de cette ville chez moi. Aujourd’hui, elles sont dans ma cuisine sur le grillage de décoration au bout de la table. Je ne m’en lasse pas. Il y a bien sûr le soldat qui saute par-dessus les barbelés (voir ci-dessous), mais aussi des enfants jouant d’un côté du mur qui était accessible à Berlin-Ouest mais pas à l’Est. J’ai aussi une image de la maison que l’on voit plus bas où il est inscrit « Dieses Haus stand früher in einem anderen Land ». Je suis tombée sur cette façade tout à fait par hasard lors d’une promenade, à quelques minutes de l’appartement. J’en fus toute émue de la voir en vrai sans m’y attendre ! Je trouve le message si puissant.

Nous avons ainsi célébré le Nouvel An à Berlin et ce fut une expérience très étonnante mais sympa. Les berlinois ont pour coutume de faire des feux d’artifice toute la journée et la nuit du 31 décembre. A 23h15, nous nous sommes arrêtées à la Potsdamer Platz et avons passé une heure dans la rue à regarder le spectacle ; les gens autour de nous faisaient péter leurs feux sans discontinuer (il y a également des feux officiels et une grande manifestation à la Porte de Brandebourg mais c’était bien trop peuplé pour que l’on puisse s’y rendre). Nous fûmes vraiment surprises de tous ces feux lancés par des particuliers en plein centre-ville au milieu des immeubles. On a trouvé que c’était assez dangereux car ils partent littéralement du milieu du trottoir et sont souvent lancés par des gens ivres. Par moment, j’avais l’impression d’être en pleine guerre tant ça pétait partout. Mais c’était définitivement une très belle ambiance et nous avons beaucoup rigolé. Vers minuit et demi, nous sommes parties en boîte. Nous avions pris des prélocations au Maxxim

OÙ LOGER ?

Nous avons logé dans un appartement trouvé sur Airbnb dans le quartier de Mitte, le long de BrunnenStrasse. Mitte nous semblait être l’emplacement idéal pour ce que nous avions prévu, bien centré et avec la possibilité de rejoindre la plupart des lieux à pied.

Lors de mes deux précédents voyages, avec mes copines, nous avions dormi dans une auberge de jeunesse joliment nommée Three Little Pigs, très sympa et propre. Il y a des chambres double avec salle-de-bain privative ou des chambres à 4 lits et plus. Je me souviens d’un bon et copieux petit-déjeuner qui coûtait 5 euros en 2011, mais je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui. Elle se situe non loin de Potsdamer Platz.

Il y a également un très large choix d’appartements et d’hôtels sur Booking (ce lien vous emmène directement sur les logements de la ville de Berlin).

QUE VISITER ?

L’un de mes musées préférés de Berlin. Situé à Checkpoint Charlie, il a la particularité d’être petit mais très dense. On y trouve des textes et des images sur tous les murs, du sol au plafond. Il faut quelques minutes pour s’immerger mais dès que l’on commence à lire, on est emporté par toutes les histoires exposées. L’ingéniosité humaine m’a vraiment frappée à la lecture de toutes les techniques imaginées par les femmes et les hommes pour parvenir à traverser le mur. Il y a également ces récits plus tragiques où des parents ont été séparés de leurs enfants et où des personnes de la même famille n’ont plus pu se voir de 1961 à 1989. Si vous ne deviez faire qu’un musée à Berlin, je vous conseillerais celui-ci !

♦ CHECKPOINT CHARLIE

Probablement l’endroit le plus touristique de Berlin. Checkpoint Charlie était à l’origine l’un des postes-frontières entre le secteur américain (RFA) et soviétique (RDA). Aujourd’hui, on y trouve des figurants jouant le rôle de gardes-frontières avec lesquels vous pouvez vous prendre en photo en l’échange d’un ou deux euros. La place a également été envahie par des enseignes américaines telles que McDonald’s ou KFC (d’ailleurs, mention spéciale nullité au KFC qui a posé son enseigne juste à côté du panneau « Vous quittez le secteur américain ». Il est ainsi impossible de le photographier sans avoir le logo rouge dans le coin à droite). Checkpoint Charlie est un point où il est sympa de passer juste pour voir, mais profitez-en pour faire le musée du mur qui est situé à quelques mètres de là.

♦ Le DDR MUSEUM

Ce musée retrace la vie en RDA (côté Est de Berlin) de 1961 à 1989, soit pendant la période où le mur séparait la ville en deux. J’ai beaucoup apprécié ce musée, je m’y suis rendue à chacune de mes visites à Berlin. On y découvre l’organisation de la vie civile sous le régime communiste, les tickets de rationnement pour la nourriture et d’autres biens, la façon dont se déroulait la production industrielle, l’organisation du système scolaire. On peut même y voir un appartement complet avec une chambre d’enfant, une chambre d’adulte, une cuisine et un salon. C’est un musée très intéressant que je vous conseille vraiment.

En découvrant les objets du quotidien présentés ainsi que l’appartement témoin exposé, on se dit que le peuple en RDA vivait 50 ans en arrière, loin de tout progrès. S’il est vrai que le régime communiste ne favorise largement pas les avancées technologiques, il est important de garder à l’esprit qu’il faut comparer ce que l’on voit avec la situation chez nous ou à Berlin-Ouest en 1960-1990, et non pas avec notre situation actuelle, en 2018. Certes, cela nous semble désuet aujourd’hui, mais les parents de ma meilleure amie avec qui nous étions nous ont dit que les appartements, à ces époques-là, en Suisse et ailleurs, étaient tout à fait similaires à celui que l’on voit exposé.

TOPOGRAPHIE DES TERRORS

Il fait partie du top 3 de mes musées préférés à Berlin. C’est à cet endroit qu’était établi le siège et les quartiers généraux de la Gestapo et des SS de 1933 à 1945. Il retrace l’histoire de ces organisations et de l’institution de la terreur mais aussi la planification et l’exécution du crime organisé à cette époque. Une visite à faire absolument !

MÉMORIAL JUIF

Ce mémorial fut construit en 2003/2004 en hommage aux juifs assassinés d’Europe durant la deuxième Guerre mondiale. On peut y compter 2711 stèles de béton de tailles et grandeurs différentes. Plus l’on avance et plus l’on devient minuscule au milieu de ces blocs. Il est également possible de descendre au musée se trouvant sous cette place. S’y trouve l’ensemble des noms des juifs assassinés ainsi que des pièces dédiées à des thèmes spécifiques.

CAMP DE SACHSENHAUSEN

Lors de mes deux précédentes visites, je me suis rendue à l’ancien camp de Sachsenhausen, situé à un peu moins d’une heure de train de Berlin. Cet espace fut successivement un camp de concentration de 1933 à 1945, un camp soviétique de 1945 à 1950 et enfin un mémorial de 1961 à 1990 puis un musée dès 1993.

La visite commence dès la sortie du train où l’on marche sur des pavés, posés par d’anciens prisonniers, jusqu’à l’entrée du camp. Une fois arrivé à destination, on découvre les baraquements (ils ont été reconstruits car une grande partie du camp a été détruite). Le plus difficile est de lire les récits sur les plaques devant chaque pièce (toilettes, chambrées) où l’horreur et le traitement inhumain des prisonniers y est récité.

EAST SIDE GALLERY

Une très jolie balade le long de la Spree pour voir les derniers vestiges du mur. Il est presque entièrement recouvert de beaux graffitis colorés faits par des artistes. Les œuvres reprennent les thèmes de la liberté, de la tolérance et de l’ouverture.

♦ S’OFFRIR UNE VISITE A THÈME AVEC UNE GUIDE PRIVÉE

Au début du mois de décembre, Myriam, une française vivant à Berlin, m’a proposé de participer à l’une de ses visites guidées, dans le cas où je prévoyais un voyage dans cette ville. La coïncidence tombait à merveille et après avoir parcouru son site Berliner For A Day, j’ai ainsi choisi la visite intitulée Les secrets de Berlin. Le reste de mon petit groupe s’est joint à nous et nous avons ainsi parcouru le quartier de Mitte durant 2h30. Je n’avais jamais eu l’opportunité de découvrir une ville en compagnie d’une guide et je dois dire que l’expérience est vraiment très chouette et intéressante. Myriam nous a appris tant de choses sur la ville et la quartier et nous a montré tant de bâtiments différents en nous expliquant les différentes architectures, pourquoi elles étaient ainsi et ce qu’il s’était passé. Nous n’aurions jamais su ni vu le quart de ce qu’elle nous a fait découvrir. Grâce à ses informations, nous avons ensuite été plus attentifs aux différents éléments de la ville pendant la suite de notre séjour. Nous savions notamment reconnaître si nous étions dans Berlin-Ouest ou Berlin-Est (le tram ne se trouve que dans le quartier Est et les bâtiments de l’Est sont reconnaissables car reconstruits avec de grands blocs similaires qui étaient peu coûteux (photo 4 ci-dessous). La visite a débuté au Bunker de Berlin (photo 1) dont l’histoire est absolument surprenante ! Mais je ne vous en dis pas plus, n’hésitez pas à faire appel à Myriam pour découvrir les secrets du quartier de Mitte et de la ville en général, vous ne serez pas déçus !

OÙ MANGER ?

Berlin regorge de bonnes adresses et de lieux atypiques. Il est très facile d’y manger végétarien. Nous avons eu un grand choix à disposition dans l’ensemble des restaurants listés ci-dessous.

CHEN CHE

Un très bon restaurant vietnamien dans le quartier de Mitte qui nous a été conseillé par Myriam à la fin de la visite guidée. Situé au fond d’une cour intérieure, la déco et le charme de ce restaurant valent le détour, sans parler des plats qui sont vraiment délicieux ! (Photos 1, 2 et 3)

L’OSTERIA

Un super restaurant italien où nous sommes allés manger deux fois tant c’était bon. Les pizzas sont immenses mais suffisamment fines pour que l’on puisse les terminer, les salades et les plats de pâtes sont vraiment tous très réussis avec de belles saveurs. Je recommande vraiment un passage là-bas si vous êtes dans le coin. (Photo 4)

BUDDHA REPUBLIC

La configuration et la décoration de ce restaurant en font un lieu à découvrir. Une très longue table traverse toute la pièce en son milieu et participe à créer une ambiance très chaleureuse. Au plafond, des dizaines et des dizaines de lampes de toutes tailles et de toutes formes sont disposées pour illuminer le restaurant. On a l’impression d’entrer dans un conte des Mille et une nuits. Nous avons pris plusieurs plats que nous avons disposés au centre de la table pour partager. Une bonne adresse !

♦ PRINCESS CHEESECAKE

Nous sommes passés devant ce petit café tout à fait par hasard. Nous y avons fait un arrêt pour nous réchauffer et pour déguster l’un des cheesecakes avec un cappucino. La déco y est très cosy mais le nombre de places disponibles est assez restreint.

DON CAMILLO

Notre coup de cœur du séjour ! Nous avons mangé au Don Camillo pour la soirée du Nouvel An et ce fut un excellent moment. Avant chaque type de plat (entrée, primi (pâtes), secondi (plat principal), dessert), le serveur venait devant notre table avec son chariot et nous présentait l’ensemble des choix disponibles. Nous pouvions ainsi dire si l’on voulait un peu de ci, un peu de ça ou un mélange de tout. C’était absolument délicieux et on s’est régalés de l’entrée au dessert avec un très bon vin en accompagnement. Il y avait même une petite terrasse chauffée et couverte pour les fumeurs ainsi que des couvertures pour s’emmitoufler. Le personnel a été aux petits soins pour nous toute la soirée et je recommande vraiment cet endroit si vous passez par Berlin ! Il est certes un peu éloigné du centre mais le déplacement en vaut la chandelle. Vous vous rappellerez également de leurs immenses poivriers de plus d’un mètre de hauteur !

OÙ FAIRE DU SHOPPING ?

Nous n’avons pas fait beaucoup de shopping par manque d’envie (trop de monde dans les magasins). Cela dit, les grandes enseignes se trouvent sur les rues de Kurfürstendamm et de Tauentzienstrasse. Nous avions prévu d’aller au centre commercial Alexa mais la fermeture était prévue à 15h le jour du Nouvel An. Nous avons ainsi juste eu le temps de manger un morceau avant de devoir sortir.

Et vous, êtes-vous déjà allés à Berlin ? Est-ce une ville qui vous a plu ?

4 commentaires

  • chicasderevista
    janvier 18, 2019

    Je ne suis jamais allée à Berlin, et justement j’avais hésité à y aller fin d’année 2018.
    Ton article donne envie en tout cas 🙂

    • Melody | Ally Bing
      janvier 18, 2019

      Cool alors 🙂 Si un jour tu as l’occasion, j’espère que ça te plaira 😀
      Merci pour ton passage et un très bon week-end à toi ! xx

  • Svetlana
    janvier 20, 2019

    Super résumé!
    Ça fait envie d’y retourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *